AccueilMusiquePajama Game / Une chouette comédie musicale en bleu de travail

Pajama Game / Une chouette comédie musicale en bleu de travail

Après West Side Story et Bells are ringing voilà que Jean Lacornerie et Gérard Lecointe renouvellent leur collaboration manifestement fructueuse avec la création de "The Pajama Game", une comédie musicale des années 50 méconnue en France.
Pajama Game / Une chouette comédie musicale en bleu de travail
©Cavalca

CultureMusique Publié le ,

Se déroulant sur fond de conflit social, et prenant, de fait, une acuité singulière, The Pajama Game avait pourtant été adapté au cinéma par l'un des maîtres du genre, Stanley Donen dans Pique-nique en pyjama, avec Doris Day dans le rôle de Babe Williams, l'héroïne de l'histoire.

Elle a également connu une belle carrière à Broadway lors de sa création en 1954, dans la version de Jerome Robbins, Georges Abbott et Bob Fosse, mais n'a curieusement jamais été vue en France.

C'est donc une très belle idée qu'ont eu les directeurs du théâtre de la Croix-Rousse et du théâtre de la Renaissance, que de vouloir exhumer cette comédie musicale tout à fait pétillante.

D'autant qu'ils ont joué la carte des couleurs acidulés et du burlesque franchement assumé, faisant de ce musical à l'américaine un succulent sucre d'orge à la sauce sociale. En effet, si le récit improbable de l'amour entre une ouvrière syndicaliste et son nouveau directeur commence plutôt mal, elle se termine par la traditionnelle « happy end » à l'américaine.

Les artistes, tour à tour chanteurs, musiciens et danseurs se déplacent de l'orchestre à la scène, troquant la clarinette pour pousser la chansonnette ou lever la gambette, et sont tous et toutes impeccables.

Évidemment, cette comédie musicale ne peut rivaliser avec les grosses productions mais elle apparaît d'autant plus authentique et juste avec sa modestie et sa simplicité. Comme l'explique Jean Lacornerie « voilà les objectifs de production de l'entreprise mis en musique, les rapports de classes chorégraphiés et les ambitions personnelles chantées à tue-tête dans le grand style jazzy des années 50 ».

Sans oublier les danses en cadence, le pliage des pyjamas en rythme orchestrées par Raphael Cottin, danseur et chorégraphe complice du metteur en scène depuis Bells are ringing.

Et la performance de Gérard Lecointe, aux anges derrière les percussions qu'il retrouve pour l'occasion. Une belle friandise à s'offrir avant ou pour Noël !

Théâtre de la Croix-Rousse, jusqu'au 29 décembre, www.croix-rousse.com

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?