AccueilEconomieDossier : Une bonne équipe et un bon projet trouvent toujours du cash !

Dossier : Une bonne équipe et un bon projet trouvent toujours du cash !

Start-upeurs et dirigeants, allez chercher l'argent là où il se trouve ! La banque n'est plus le seul partenaire bancaire des entreprises. Les fonds d'investissements privés et publics, les business angels, souvent réunis en sociétés d'investissement, sont tous à la recherche de la pépite qui fera fructifier leur bas de laine. Tous ont la même approche : un bon projet porté par un dirigeant doté d'une vision stratégique pour son entreprise trouve toujours des financements. Dossier réalisé par Stéphanie Polette.
Dossier : Une bonne équipe et un bon projet trouvent toujours du cash !

Economie Publié le ,

Lire aussi la suite de notre dossier (cliquez sur les liens)

Socreha lève 200-000 € en crowdlending

Speakplus convainc fonds et business angels d'investir 160 000 €

Se préparer avec plan PME Levées de fonds

Où lever des fonds?

« La banque n'est plus le partenaire exclusif. Les entreprises explorent des financements alternatifs. Il n'est pas rare de voir des dossiers avec deux tiers d'emprunt bancaire et un tiers de levée de fonds. C'est une voie prometteuse pour le financement de nos PME et ETI. » Médiateur national du crédit, nommé par l'Etat en janvier 2015, et président de l'Observatoire du financement des entreprises, Fabrice Pesin a abordé le sujet lors d'une rencontre, récemment organisée par Lyon Place Financière et Tertiaire. Son intervention résume l'éco-système financier dans lequel évoluent aujourd'hui les entreprises. Les start-ups de la nouvelle économie, innovantes et à potentiel de croissance rapide semblent davantage concernées par la démarche qui n'est pas anodine dans la vie d'une entreprise.

Fini le chèque en blanc de l'ère du tout internet qui a entrainé la bulle des années 2000. Véritables partenaires, les investisseurs accompagnent les entreprises dans leur pilotage et la mise en œuvre de leur stratégie. Surtout, ils cherchent les bons profils de dirigeant. « Les investisseurs demandent à participer au comité de suivi composé d'un représentant des investisseurs et des dirigeants de l'entreprise. Par essence, la start-up est ouverte et cherche la confrontation pour éviter de rester enfermée dans sa tour d'ivoire. La levée de fonds va au-delà de l'apport financier », témoigne Ciro Jaen Paniza, dirigeant fondateur de SpeakPlus qui vient de boucler sa première levée de fonds.

« Le comité stratégique est un excellent organe d'accompagnement, approuve Sébastien Bonte, dirigeant de la société d'investissement lyonnaise Angelor qui a pris une cinquantaine de participations pour 10 M€, investis par près de 120 actionnaires, depuis sa création en 2007. L'entrepreneur bénéficie ainsi de plusieurs avis même s'il décide au final. Faire entrer des investisseurs se révèle un véritable accélérateur. »

Plus que de l'argent, les investisseurs apportent des conseils, un carnet d'adresses, une expertise, de l'expérience. Autant d'atouts dont sait profiter un dirigeant qui entend donner toutes les chances à son entreprise de se développement rapidement.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?