AccueilCultureExpositionUne biennale ondoyante, vaporeuse et sonore

Une biennale ondoyante, vaporeuse et sonore

La quatorzième Biennale d'art contemporain vient d'ouvrir ses portes. Elle porte bien son nom, Mondes flottants, faisant la part belle aux œuvres évanescentes, fugitives, sonores et poétiques. Deuxième du volet consacré au mot moderne, la biennale concoctée par Emma Lavigne présente les œuvres de plus de 70 artistes, jeunes et moins jeunes, morts et vivants sur trois sites (dont un en libre accès), la Sucrière, le Musée d'art contemporain et le dôme de Richard Buckminster-Fuller installé place Antonin Poncet qui abrite Clinamen V, une œuvre splendide de Céleste Boursier-Mougenot. Jusqu'au 7 janvier, www.biennaledelyon.com
Une biennale ondoyante, vaporeuse et sonore
Blaise Adilon - Helices soniques / Flüegel, Klingen de Susanna Fritscher

CultureExposition Publié le ,

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 22 janvier 2022

Journal du22 janvier 2022

Journal du 15 janvier 2022

Journal du15 janvier 2022

Journal du 06 janvier 2022

Journal du06 janvier 2022

Journal du 01 janvier 2022

Journal du01 janvier 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?