AccueilEconomieServicesUne association de promotion de la robotique créée à Lyon

Une association de promotion de la robotique créée à Lyon

Embarquer des lycéens sur la voie de la science et de la technologie dans le cadre d’une compétition mondiale d’innovation, c’est l’ambition de Robotique First France, association d’intérêt général créée à Lyon par Alice de Malliard, Stéphane Morin et Gabriel Bran Lopez.
Une association de promotion de la robotique créée à Lyon
© DR - L’équipe des gagnants du concours First 2021 et les associés de Robotique First France reçus à Bercy le 15 mars dernier.

EconomieServices Publié le ,

En 1989, le milliardaire américain Dean Kamen lançait "First", For Inspiration and Recognition of Science and Technology. Une démarche inspirante afin de promouvoir les sciences et technologies auprès des jeunes.

Au fil des années, la communauté First s’est élargie pour toucher aujourd’hui plus de 300 000 lycéens et plus de 130 000 mentors et encadrants à travers le monde.

En France, la première équipe nationale, baptisée Robo’Lyon a été créée au sein du lycée Notre-Dame-de-Bellegarde à Neuville-sur-Saône, sous l’impulsion de son proviseur Gilles Brousse et a notamment participé récemment à la First robotics competition à Chicago. Une démarche à l’origine de la création en mars dernier, de l’association Robotique First France fondée par Stéphane Morin, Gabriel Bran Lopez et Alice de Malliard.

"En prenant connaissance de ces concours, j’ai réalisé que le sujet RSE était fort et qu’il y avait un travail à faire sur l’orientation des jeunes pour les faire accéder aux études scientifiques via le pan industriel" explique Alice de Malliard, vice-présidente de Robotique First France.

L’ancienne conseillère régionale d’Auvergne-Rhône-Alpes explique par ailleurs que cette association d’intérêt général, agit telle une holding en supervisant la participation des lycéens à l’échelon national.

"Notre objectif est d’embarquer 250 établissements d’ici 2025 pour être labellisé et pouvoir organiser une compétition First en Europe"

précise-t-elle. Aujourd’hui une vingtaine d’établissements en région ont d’ores et déjà été sollicités.

Le programme First Tech Challenge notamment implique des lycéens qui doivent concevoir, construire, programmer et piloter leurs robots sur un terrain de jeu de 10m² où s’affrontent d’autres équipes.

L’association, outre ses partenaires fondateurs (Robo’Lyon, Notre-Dame-de-Bellegarde Swarm, Fusion Jeunesse, Sealock), a reçu l’appui financier de la Région, de bpifrance, de la Cpme, du Medef, de la CCI en Auvergne-Rhône-Alpes et de la French Fab.

Côté entreprises, MGA Industries, dirigé par Hervé de Malliard, et plus récemment, Manpower et Dassault Systèmes se sont engagées aux côtés de Robotique First France.

"Nous ciblons les lycéens avant qu’ils ne passent par Parcoursup afin d’éclairer et de motiver leurs choix d’orientation vers les filières industrielles. Ces challenges, leur ouvre l’esprit sur les notions de travail d’équipe, de compétition. Ce sont surtout les collaborateurs de demain dans les entreprises !".

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 21 mai 2022

Journal du21 mai 2022

Journal du 14 mai 2022

Journal du14 mai 2022

Journal du 07 mai 2022

Journal du07 mai 2022

Journal du 29 avril 2022

Journal du29 avril 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?