AccueilCollectivitésUn vaste projet immobilier à la place de l'ex-clinique Trarieux à Montchat

Un vaste projet immobilier à la place de l'ex-clinique Trarieux à Montchat

La nouvelle mouture prévoit un projet moins dense et plus vertueux à la place de l'ex-clinique Trarieux dans le quartier de Montchat à Lyon. Le site accueillera 144 logements et une crèche dans un écrin de verdure.
Un vaste projet immobilier à la place de l'ex-clinique Trarieux à Montchat
DR - La clinique réhabilitée offrira 79 logements et 4 nouveaux bâtiments accueilleront 65 logements et une crèche.

Collectivités Publié le ,

"Nous avons remis à plat le projet avec pour objectif principal de mettre fin à l'artificialisation des sols. C'est un vrai travail de dentelière qui a été réalisée avec tous les acteurs dans une démarche d'intelligence collective", affirme Grégory Doucet, maire de Lyon. Ce dialogue constructif a permis de repenser en 6 mois la transformation de l'ancien établissement mutualiste, inauguré en 1935 et fermé en 2019.

35 % de logements sociaux

Sur un site d'un peu plus de 2 hectares, le projet, dessiné par les cabinets d'architectes lyonnais Dumetier Design et Atelier 127, prévoit la réhabilitation de la clinique en 79 logements et la construction de 4 bâtiments offrant 65 logements et une crèche. "Le nouveau projet devait répondre à un enjeu social. Dans un quartier en déficit, l'opération proposera 35 % de logements sociaux", souligne Grégory Doucet.

Sur un total de 144 logements, il y aura donc 31 logements en résidences pour seniors à faibles ressources, 21 logements familiaux sociaux et 92 logements en accession à la propriété, soit environ 300 habitants. Une crèche de 45 berceaux sera également créée autour d'un concept, inspiré du modèle scandinave, de crèche de plein air.

63 % de sols perméables

Pour préserver la nature, les immeubles neufs seront construits en lieu et place des bâtiments démolis. Un immeuble a ainsi été supprimé du projet et un autre réduit. "Aujourd'hui, le taux d'imperméabilisation du site est de 63 %. Nous allons inverser cette proportion pour atteindre 63 % de sols perméables. Le taux d'artificialisation de la parcelle sera inférieure à 2 %", se félicite le maire de Lyon.

Pour arriver à ce résultat, l'ensemble des voiries et des stationnements de surface, soit 6 000 m2, seront supprimés au profit des mobilités douces. Un parking souterrain de 95 places sera réalisé, mais les habitants seront invités à se déplacer grâce au nouveau tramway T6 ou à vélo puisque 250 emplacements sont prévus pour les accueillir. La végétation, déjà bien présente, sera complétée par la plantation de 131 arbres.

30 mois de travaux

La Mutualité Française a cédé le site à Adim Lyon, filiale de Vinci Construction, et le permis de construire est en cours d'instruction. "Nous prévoyons 6 mois de travaux préalables pour la déconstruction et le désamiantage, puis 24 mois de travaux de rénovation et de construction", indique Laurent Putzu, directeur d'Adim Lyon, qui précise que "le budget de l'opération se situe dans une fourchette de 50 à 60 M€". Le chantier se veut lui aussi exemplaire et vise un taux de valorisation de 90 %.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?