Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Automobile : un Salon lyonnais complet et à taille humaine

le - - Automobile

Automobile : un Salon lyonnais complet et à taille humaine
Elisabeth RULL

Comme tous les deux ans, le Salon automobile de Lyon s'apprête à ouvrir ses portes à Eurexpo, du 26 au 30 septembre, dans la foulée du Salon de Francfort qui, lui, aura juste fermé ses portes. Sans jouer dans la même catégorie, l'un régional et l'autre international, tous deux permettent d'évaluer les dernières avancées d'une automobile qui, comme le reste, s'avère en pleine mutation.

Résultat d'une inadéquation entre un ticket d'entrée trop lourd par rapport aux retours sur investissements, les grands salons automobiles européens sont désormais loin de réunir toutes les marques opérant sur notre continent. Ainsi, une trentaine manquaient à l'appel de la présente édition de l'Internationale Automobil-Ausstellung de Francfort, ouvert au public du 14 au 22 septembre. Mais il a quand même tenu ses promesses dans le nombre des nouveautés dévoilées, car l'industrie automobile germanique a encore du souffle.

Également biennal sur les années impaires, le Salon automobile de Lyon, en se déroulant du 26 au 30 septembre 2019, ne joue clairement pas dans la même cour que Francfort... et ne s'en porte à vrai dire pas plus mal. Car à Eurexpo Lyon, ce sont les concessionnaires qui viennent, appuyés par les marques qu'ils défendent, pour créer une belle animation - une vraie fête de l'auto - dans une zone de chalandise régionale aux besoins bien cernés. Bref, à Lyon, les défections, on ne connaît pas : la grosse quarantaine de marques qui exposeront leur production et leurs nouveautés représentent la totalité des acteurs du marché national réunis en un même lieu ; 48 000 m2 entièrement dédiés à l'automobile contemporaine. Une opportunité rare de tout voir et de bien choisir pour ceux qui sont en phase de recherche d'un nouveau véhicule.

D'autant que le rendez-vous lyonnais profite assurément de sa proximité avec son grand aîné d'outre-Rhin. Parce qu'il a déjà fait pas mal parlé d'automobile dans les médias hexagonaux, et que certaines nouveautés exclusives de l'IAA de Francfort arrivent aussi directement à Eurexpo.

Et comme nul n'ignore que les voitures électriques, hybrides rechargeables ou hybrides « simples » sont dans l'air du temps, celles-ci seront mises en valeur dès l'accueil des visiteurs, place des Lumières. Non sans une touche ludique avec la présence, à l'entrée, d'une rutilante Ferrari, sobrement baptisée LaFerrari, dont les 963 ch au garrot sont issus de la technologie hybride. Une façon d'espérer que la belle voiture d'exception ait encore un avenir...

Tout droit venus de Francfort, la future citadine zéro émission Honda E comme le SUV tout électrique EQC de Mercedes-Benz seront là. La Ford Puma, SUV urbain à hybridation douce, pas encore commercialisée mais déjà détaillée dans ces colonnes, a suivi le même chemin.

Première vision également pour la nouvelle génération de la citadine polyvalente d'Opel dans sa version hybride, la Corsa-e. À ses côtés, le SUV compact Grandland X devient hybride rechargeable (PHEV). Montrée au dernier Salon de Genève, mais pas encore commercialisée, la nouvelle Peugeot e-208 se laissera également examiner sous tous les angles.

D'autres silhouettes, quoique déjà connues, n'en sont pas moins à la pointe de la technologie électrique, comme l'Audi e-tron, la DS 3 Crossback E-Tense ou le Hyundai Kona. Kia amène à Lyon une nouvelle version de son break compact Ceed SW, doté d'un groupe motopropulseur rechargeable disponible début 2020.

Enfin, Suzuki généralise la micro-hybridation SHSV sur son Ignis, le plus petit SUV du marché, ensuite progressivement adopté sur la citadine Swift, puis les autres modèles de la gamme, hors Jimny.

Pour autant, l'automobile conventionnelle purement thermique est loin d'avoir dit son dernier mot. Ayant pour l'instant toujours le vent en poupe, les SUV se bousculent au portillon des nouveautés, avec les Kia XCeed, gracieux crossover compact inédit, Mazda CX30 de même acabit, BMW X1 remodelé, et les plus petits Nissan Juxe, de seconde génération, et Skoda Kamiq.

Pick-up réputé, le Mitsubishi L200 vient d'être renouvelé, alors qu'à ses côtés, le grand SUV Outlander PHEV, hybride rechargeable le plus diffusé en France, s'enrichit de nouveaux équipements.

Enfin, Hyundai réveille le segment A des mini-citadines avec la troisième génération de l'i10 qui, proposée en 4 ou 5 places, apporte du sang neuf avec une planche de bord très design arborant un grand écran central couleur. Elle aussi vient directement de l'IAA de Francfort, où elle a été officiellement présentée.

Le Salon automobile de Lyon sera ouvert de 10 h à 20 h, avec une nocturne le vendredi 27 septembre jusqu'à 22 h. Billet achetable sur le net à 6 €, ou sur place, à 7 €. Gratuit pour les enfant de moins de 10 ans accompagnés. Outre l'exposition automobile et la présence de centres d'essais situés à proximité des stands des marques, d'autres nombreuses animations sont centrées sur la mobilité et les énergies vertes, et le sport automobile sous ses différents aspects.

https://www.salon-automobile-lyon.com/fr/billetterie-tarifs




Philippe DALASSIO
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer