AccueilEconomieUn projet à 96 millions d’euros pour Tony Parker dans le Vercors

Un projet à 96 millions d’euros pour Tony Parker dans le Vercors

Tony Parker a dévoilé à la presse lyonnaise le 29 septembre son projet de restructuration pour la station de montagne de Villard-de-Lans/Corrençon-en-Vercors. Montant de l’opération : 96 millions d’euros.
Le projet immobilier à la Côte 2000 porté par Tony Parker
© INM - Le projet immobilier à la Côte 2000 porté par Tony Parker

Economie Publié le ,

Le rachat de la Société des remontées mécaniques de Villard-de-Lans et de Corrençon-en-Vercors (SEVLC) par Tony Parker en 2019 auprès des frères Huillier, via sa société Infinity Nine Mountain, avait fait grand bruit dans le Vercors. Trois ans après, on en sait un peu plus sur les ambitions de l’ancien basketteur international et actuel président du club LDLC Asvel.

"C’est un vrai coup de cœur avec Villard et Corrençon, qui m’a conduit à monter ce projet qui rentre dans une stratégie globale d’investissement dans les secteurs du sport, de l’éducation et de l’art de vivre. Ce projet novateur a pour ambition de donner une autre vision de la montagne à travers une offre quatre saisons" explique Tony Parker.

Sur le terrain, la SEVLC, dirigée par Sébastien Giraud, pilote un projet global qui porte d’abord sur la modernisation, la restructuration et la rationalisation des appareils de remontées mécaniques, sur le déploiement d’activités hors neige, puis l’optimisation des hébergements ainsi que sur la réduction de l’empreinte environnementale.

Sur ce point, Sébastien Giraud assure une baisse de la consommation énergétique de 15 %, par une réduction à terme, du nombre de pylônes, un travail autour du turbinage de l’eau en écho à la production de neige et l’usage du photovoltaïque.

Tony Parker insiste sur sa volonté de faire un projet de territoire pour l’ensemble du plateau du Vercors, d’ailleurs, ses équipes travaillent en étroite collaboration avec les collectivités et notamment avec les communes de Villard-de-Lans et de Corrençon-en-Vercors, impactées au premier chef par les futurs aménagements.

80 % de taux d’occupation visé

"Notre commune avec 4 200 habitants et une capacité de 25 000 lits touristiques, a toujours été attractive et si notre territoire vécu au rythme de nombreux projets d’aménagements, le rachat par Tony Parker de la SEVLC a été vécue comme une véritable bouffée d’oxygène par les habitants et les acteurs de la montagne" concède Arnaud Mathieu, maire de Villard-de-Lans

qui évoque un "effet Parker" sur les prix de l’immobilier touristique qui auraient grimpé de 20 % depuis son rachat de la SEVLC.

Le cœur du projet trouve sa source à la Côte 2000, la partie haute de la station de ski de Villard-de-Lans, dont les derniers aménagements datent des années 70. La SEVLC, propriétaire d’un vaste parking va construire in situ, un programme immobilier de 21 000 m2 baptisé Ananda Resort : une résidence hôtelière 4* de 132 appartements (soit 900 lits) gérée par CGH, spécialisé dans la location immobilière touristique, et qui par le portage d’un investisseur unique devrait permettre d’assurer un taux d’occupation élevé sur l’ensemble de l’année. Le SEVLC espère un remplissage à 80 %.

"Actuellement, les 8 000 lits de la Côte 2000 ne sont occupés que 10 semaines par an" compare l’édile isérois qui estime le début des travaux d’aménagement à l’horizon 2024. Cette opération de développement touristique en tant qu’unité touristique nouvelle (UTN) implique des procédures spécifiques destinées à assurer un équilibre entre la préservation des sites et le développement touristique.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 26 novembre 2022

Journal du26 novembre 2022

Journal du 19 novembre 2022

Journal du19 novembre 2022

Journal du 12 novembre 2022

Journal du12 novembre 2022

Journal du 04 novembre 2022

Journal du04 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?