AccueilCultureEnchèresUn guéridon attribué à Colin et un bronze de J. A. Bernard chez De Baecque & Associés

Un guéridon attribué à Colin et un bronze de J. A. Bernard chez De Baecque & Associés

Un guéridon attribué à Colin et un bronze de J. A. Bernard chez De Baecque & Associés

CultureEnchères Publié le ,

Pour suivre l'ordre du catalogue, débutons son survol avec des bijoux dont une bague en or jaune 18K à plateau rectangulaire orné d'une micro-mosaïque figurant un oiseau sur une branche, travail romain du XVIIIe siècle attendu entre 3 000 et 3 200 € ; mais aussi avec cette autre bague en or jaune dite solitaire ornée d'un diamant taille ancienne de 2,97 cts, pureté VS et couleur supposée 1/J attendue entre 7 000 et 10 000 €.

Suivent diverses pièces d'orfèvrerie dont un bel ensemble de filtres à vins parmi lequel on retient ce grand modèle en argent en forme de vase Médicis repoussé à la base de godrons et fleurons, travail anglais daté de 1824 estimé entre 500 et 600 € ; mais aussi cette superbe cuillère à olives en argent uni plat et cuilleron repercé d'un motif central carré entouré de palmes, travail du XVIIIe siècle pour lequel on attend 1 500 à 2 000 €.

A la hauteur du lot 190 sont abordés le mobilier et les objets d'art parmi lesquels l'attention se porte immédiatement sur ce rare guéridon tripode à deux plateaux ovales en placage et marqueterie d'érable. A noter le plateau supérieur habillé d'une plaque en porcelaine tendre de Sèvres ornée d'un grand bouquet noué et les pieds ornés d'une très belle volute feuillagée caractéristique des œuvres de Carlin. D'époque Louis XVI et marqué pour la plaque du symbole du peintre Noël Guillaume (1755-1804), ce superbe guéridon est estimé entre 8 000 et 12 000 €. Un peu plus tôt au catalogue, une importante boîte mouvementée du XVIIIe en or jaune 18K et décor de feuillages émaillés vert sur fond de treillage ciselé et panneaux chantournés peints en grisaille devrait également pour sa part susciter une belle envolée d'enchères à partir de son estimation établie entre 5 000 et 6 000 €.

Côté tableaux, on retient une Scène de sorcellerie, huile sur toile de l'Ecole Napolitaine dans le goût du XVIIe siècle signée Ribera et datée de 1644 estimée entre 3 000 et 5 000 € ; mais aussi cette Mise au tombeau, huile cette fois sur panneau de l'Ecole Française ou Flamande de la fin du XVIe siècle pour laquelle on attend 2 500 à 3 000 €.

Gros plan enfin sur ce Faune dansant, bronze à patine brune nuancée de vert antique signé Joseph Antoine Bernard (1866-1931). Numéroté 5 sur le socle et bien marqué du cachet du fondeur Claude Valsuani, ce bronze haut de 69,5 cm est estimé entre 12 000 et 15 000 € malgré quelques petites altérations à la patine.

De Baecque & Associés, samedi 3 mars à 14 h 30 et 18 h - Catalogue complet et horaires d'expositions sur www.debaecque.fr

Vente classique chez Artcurial

Rendez-vous deux jours plus tard chez Artcurial pour une vente classique au cours de laquelle sera dispersé, entre autres, un fond important de bijoux neufs et argenterie. Egalement au catalogue, on retient un portrait de l'empereur Daoguang datant de la fin du XIXe-début du XXe siècle, peinture chinoise à l'encre et couleur sur papier estimée entre 200 et 600 €, mais surtout Black Amor par Hermann Gladendek (1827-1918), deux sculptures représentant les bustes d'un couple d'africains. Travail allemand du XIXe siècle, ce couple en fonte d'aluminium patiné est attendu quant à lui entre 1 000 et 2 000 €.

Artcurial Lyon, lundi 5 mars à 14 h - Catalogue et horaires d'expositions sur www.rambert.fr

Adjugés !

De nombreux thèmes étaient abordés le 7 février dernier à Lyon Presqu'île lors d'une vente « Collections » sous le marteau du Groupe Ivoire. Armes anciennes d'abord avec ces 3 200 € (hors frais) atteints par un lance-grenade à platine signée « Moynat à Lyon » et situé vers 1750 ; mais aussi avec ces 3 400 € réalisés par un Ordre de Saint-Stanislas, médaille de la Russie Impériale en argent, vermeil et émail.

Côté numismatique, on retient les 1 850 € (hors frais) portés par un acquéreur sur une pièce en or de 20 francs An 9 ou Marengo, An 9 ; tandis que pour ce qui est des jouets anciens, un très beau modèle mécanique sur le thème du cirque en état de fonctionnement et dans sa peinture d'origine dépassait largement son estimation établie entre 500 et 1 000 € pour être finalement adjugés 2 500 € (hors frais).

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 05 août 2022

Journal du05 août 2022

Journal du 30 juillet 2022

Journal du30 juillet 2022

Journal du 23 juillet 2022

Journal du23 juillet 2022

Journal du 16 juillet 2022

Journal du16 juillet 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?