AccueilActualitéSociétéTrugrul Atamer : le cosmopolite amoureux

Trugrul Atamer : le cosmopolite amoureux

Maintes fois, il a répondu à cette question : êtes-vous Turc ou Français ? Et, presque à chaque fois, il a répondu : « Mon pays, c’est ma femme ».

ActualitéSociété Publié le ,

Ne voyez là aucune formule de style, mais une déclaration d’amour à celle pour qui Tugrul Atamer a deux fois changé le cours de sa vie. La première rupture date de 1972, lorsque le jeune Stambouliote, âgé de 19 ans et nourri par les idéaux de mai 68, débarque à Grenoble pour suivre des études de sciences économiques. « Je ne voulais surtout pas suivre la voie tracée par mes parents qui rêvaient de faire de moi un ingénieur », se souvient le rebelle qui, jadis, manifestait avec ses copains de classe contre l’impérialisme américain. La réalité a un tout autre visage. Cours ennuyeux, étudiants peu brillants. « Où sont les élites ? », se demande ce fils d’officier reconvertit dans les affaires, qui a passé son enfance sur la rive européenne du Bosphore. « Dans ce quartier cosmopolite, Turcs, Grecs, Arméniens, juifs, Levantins originaires d’Italie et Assyriens vivaient en bonne entente. Beaucoup parlaient le français. J’ai compris seulement plus tard l’importance qu’a eu pour moi ce quartier, aujourd’hui homogénéisé et livré le week-end aux fêtards ». .../...


Lire la suite dans le Tout Lyon Affiches n° 5051 du samedi 1er juin 2013

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 04 février 2023

Journal du04 février 2023

Journal du 28 janvier 2023

Journal du28 janvier 2023

Journal du 21 janvier 2023

Journal du21 janvier 2023

Journal du 14 janvier 2023

Journal du14 janvier 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?