AccueilEditos-BilletsTrop, c'est trop !

Trop, c'est trop !

Rarissime ! Les policiers manifestent la nuit à Paris pour dénoncer la dégradation de leurs conditions de travail. La contagion gagne la province. Cette colère est symptomatique d'une société à la dérive.
Trop, c'est trop !
DR (archives)

ActualitéEditos-Billets Publié le ,

Ils expriment un ras-le-bol, fustigent leur quotidien anxiogène et déplorent d’être régulièrement la cible de voyous et d’agresseurs, comme en témoigne l’attaque de Viry-Châtillon au cours de laquelle un adjoint de sécurité, âgé de 28 ans, a été grièvement brûlé. L’exaspération est immense dans les rangs des policiers qui réclament la démission de Bernard Cazeneuve. Et leur ire n’a pas dessein à s’apaiser, à l’aune des deux événements récents qui viennent de frapper notre région. A Vénissieux, dans la cité des Minguettes, des agents de la Brigade anti-criminalité ont subi les foudres d’une quarantaine d’individus, mus par une férocité hyrcanienne et par des sentiments anti-flics. Un guet-apens qui fait écho, le même soir, aux débordements recensés en Isère, sur les communes de Villefontaine, Virieu, Saint-Just-Chaleyssin et Chanas. Plusieurs voitures et poubelles ont ainsi été incendiées. Une escalade de la violence qui devrait entériner la sécurité comme thème majeur de la future présidentielle.

A propos de présidentielle, elle n’en sera pas l’une des protagonistes. Cécile Duflot a subi un véritable camouflet, arrivée troisième de la primaire d’Europe Ecologie-Les Verts derrière Yannick Jadot, un proche de Dany le Rouge, et Michèle Rivasi. Native de Montélimar, cette ex-députée de la Drôme et ancienne directrice de Greenpeace France, fervent soutien de Nicolas Hulot, est l’invitée surprise. A 63 ans, elle pourrait décrocher l’investiture d’EELV et remettre un peu d’ordre dans la pétaudière écologiste. Elle compte en tout cas injecter des idées neuves, se montrant très à cheval sur le concept de justice sociale. Et entend coiffer tout le monde sur le poteau…

Une référence au monde équestre qui tiendra salon dans les allées d’Eurexpo du 26 au 30 octobre (lire par ailleurs). Equita, 22e du nom, servira d’écrin à l’élite des cavaliers internationaux, à commencer par notre quatuor olympique doré à Rio lors de l’épreuve par équipes de saut d’obstacles. Quelque 160 000 visiteurs sont attendus autour de la plus belle conquête de l’homme, afin de profiter d’un programme pléthorique : des concours, des ateliers du pôle Santé, des spectacles, des animations, des expositions, du western, de la culture, de la gastronomie et de la générosité. Pléthorique, on vous dit ! Mais il est vrai que pour le cheval, on n’en fait jamais trot…

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?