AccueilDossiersTriporteurs électriques : Kleuster change de braquet avec Jean Lain Automobiles

Triporteurs électriques : Kleuster change de braquet avec Jean Lain Automobiles

Adapté à de nombreux usages en ville, ce véhicule va s'ouvrir à une fabrication à plus grande échelle en 2021.
Triporteurs électriques : Kleuster change de braquet avec Jean Lain Automobiles
Kleuster - A l'image des livraisons, le véhicule est adapté à de multiples usages urbains.

Dossiers Publié le ,

Faute d'avoir pu boucler une levée de fonds, Kleuster a été contraint à la liquidation judiciaire en juillet dernier. Mais l'aventure se poursuit car l'entreprise, créée en 2012 par Gérard Têtu, a été reprise par le distributeur Jean Lain Automobiles. Implanté en Savoie, Haute-Savoie, dans le Grésivaudan et le Pays de Gex, le groupe familial souhaitait s'engager dans l'électromobilité.

"Le rachat de Kleuster nous permet de nous positionner comme constructeur et d'offrir un complément de gamme avec un véhicule plus léger pouvant accéder aux rues piétonnes", justifie son PDG Jean-Michel Lain. Les triporteurs à assistance électrique, commercialisés sous la marque Freegônes, ont déjà fait la preuve de leur potentiel marché puisque quelque 80 vélos sont en circulation.

Une multitude d'usages en ville

"Le véhicule est parfaitement adapté pour les livraisons en centre-ville, les opérations de propreté urbaine et le street food. Nous avons des exemplaires utilisés par la Métropole de Lyon, le loueur Petit Forestier, Coved, mais aussi des artisans", souligne Gérard Têtu, maintenu à la direction générale.

Après avoir procédé à des améliorations pour alléger la batterie et apporter un service de monitoring à distance de l'activité, une nouvelle phase s'amorce. "Au 1er trimestre 2021, 120 véhicules devraient sortir des chaînes de production de Saint-Jean Industries à Bellevile-en-Beaujolais", annonce Gérard Têtu.

Pour la distribution et la maintenance, Freegônes s'appuiera sur la force du réseau Jean Lain Automobiles. "En 2025, nous tablons sur 1 000 véhicules en service. Nous visons 3 M€ de chiffre d'affaires fin 2021 et l'équilibre financier début 2023", projette le directeur.

Retrouveznotre dossier complet "spécialvélo et économie"

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?