AccueilCollectivitésTransports en commun : l’Est lyonnais bientôt mieux desservi

Transports en commun : l’Est lyonnais bientôt mieux desservi

Le Sytral prévoit de mettre en service deux lignes pour mieux desservir l’est lyonnais : un bus à haut niveau de service entre Part-Dieu et les Sept Chemins, et une ligne plus classique entre Vaulx-la-Soie et Genas-Saint-Exupéry. La première devrait voir le jour en 2026, la seconde dès 2024.
Transports en commun : l’Est lyonnais bientôt mieux desservi
Sytral - Ce trolleybus électrifié dernière génération devrait équiper la future ligne de bus à haut niveau de service.

Collectivités Publié le ,

Renforcer la desserte en transports en commun de l’est de la métropole : tel est le but des nouvelles lignes de bus qui devraient voir le jour dans les années à venir. La première reliera Part-Dieu aux Sept Chemins alors que la seconde circulera entre Vaulx-la-Soie et Genas-Saint-Exupery.

"Au départ, nous avions pensé construire une ligne. Rapidement, nous nous sommes rendus compte qu’il fallait deux lignes, car elles ne répondent pas aux mêmes besoins", explique Jean-Charles Kohlhaas, vice-président délégué du Sytral.

Un bus à haut niveau de service entre Part-Dieu et les Sept Chemins

La ligne Part-Dieu-Sept Chemins, prévue pour 2026, sera longue de 7 km. Elle desservira Lyon 3e, Villeurbanne, Bron et Vaulx-en-Velin. Des zones densément peuplées. Il s’agit de réaliser "une desserte fine d’un secteur très dense, sur lequel il manquait une ligne", précise Jean-Charles Kohlhaas, vice-président délégué.

20 000 à 25 000 voyageurs sont attendus par jour. C’est pourquoi un bus à haut niveau de service (BHNS) devrait y être mis en circulation. Concrètement, ce bus - électrique ou GNV - circulera en site propre et bénéficiera d’aménagements dédiés.

La seconde ligne, qui devrait être mise en service dès 2024, reliera Vaulx-en-Velin à Genas-Saint-Exupéry. Elle ne circulera pas en site propre. Une solution trop contraignante à mettre en place dans des villes comme Chassieu ou Genas. 7000 voyageurs quotidiens sont attendus. "Il s’agit d’améliorer la liaison entre la communauté de communes de l’Est lyonnais (CCEL) et la métropole", précise l'élu.

La question de Saint-Exupéry

Cette ligne bénéficiera d’une correspondance aux Sept Chemins et d’une connexion avec le métro A à Vaulx-la-Soie. Le terminus n’est pas encore défini. S’agira-t-il de Genas ou de Saint-Exupéry ? "Entre Genas et Saint-Exupéry, nous ne comptons que 300 à 400 voyageurs par jour. Le coût d’exploitation pourrait être trop important", précise Jean-Charles Kohlhaas.

Pour le Sytral, cette ligne n’a de toute façon pas vocation à transporter les voyageurs jusqu’à l’aéroport. Pour ce faire, les usagers utilisent Rhônexpress. Oui, mais pour des raisons économiques, ne vont-ils pas préférer cette nouvelle ligne ? "Le Rhônexpress est surtout utilisé par les salariés de l’aéroport, qui bénéficient d’abonnements très intéressants", répond Jean-Charles Kohlhaas.

Le coût de ces deux lignes est estimé entre 120 et 160 millions d’euros : deux tiers pour la ligne Part-Dieu-Sept Chemins, un tiers pour Vaulx-la-Soie-Genas Saint-Exupéry.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 25 juin 2022

Journal du25 juin 2022

Journal du 18 juin 2022

Journal du18 juin 2022

Journal du 11 juin 2022

Journal du11 juin 2022

Journal du 04 juin 2022

Journal du04 juin 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?