AccueilCollectivitésTransports - Appel d’offres de l’A 45 : enfin !

Transports - Appel d’offres de l’A 45 : enfin !

Promesse tenue.

Collectivités Publié le ,

Un gros mois de retard, ce n’est rien face à 3 ans et six mois d’attente difficilement explicable, celle sur le lancement de l’appel d’offres de l’A 45 depuis sa déclaration d’utilité publique (Dup). Le 6 septembre dernier, lors d’une visite dans la Loire auprès des transporteurs routiers, Nicolas Sarkozy avait déclaré : « L’A 45 doit se réaliser ». Avant d’ajouter : « Il y a un désaccord entre les élus de la Loire et de Lyon. J’ai demandé au préfet de région de les réunir pour que dans un délai de 3 mois un accord soit trouvé. Si un accord est trouvé […], nous lancerons l’appel d’offres […] ; si dans un délai de 3 mois, l’accord n’est pas trouvé, c’est l’Etat qui tranchera ». La nécessité de répartir entre les collectivités concernées une subvention publique d’équilibre de 350 M€ (sur un projet d’1,2 Md, l’Etat garantissant 350 M€) avait été brusquement posée sur la table en 2010. Obligation à laquelle Maurice Vincent, maire de Saint-Etienne, Bernard Bonne, président du conseil général de la Loire, et André Mounier, président de la CCIT Sud Loire, n’ont jamais crû, les deux derniers affirmant même à plusieurs reprises que des concessionnaires potentiels leur avaient confi é qu’elle n’était pas nécessaire. Faisant fi de leur opposition politique, B. Bonne et M. Vincent avaient éliminé l’obstacle en déclarant le 14 novembre assumer à eux seuls cette somme. J.-F. Carenco préfet de Région eut beau présenter une rénovation en profondeur de l’A 47, N. Sarkozy a tranché. Malgré l’opposition de certains ministres.

« Boom économique »

Il était attendu sur ce sujet à l’occasion de ses voeux à Eurexpo, à Lyon (jeudi 19 janvier), aux décideurs économiques. Il a officialisé la nouvelle mardi avec ce courrier signé en son nom adressé à Bernard Bonne et Maurice Vincent. Extraits : « […] Aussi ai-je demandé de lancer l’appel d’offres européen de mise en concession de l’A 45, et ce, sans délais. Je suis tout à fait convaincu de l’importance de cet équipement pour l’amélioration de la sécurité des liaisons routières dans la région et pour le développement économique de la Loire ». « Boom économique et démographique », c’est ce que promet l’A 45 pour Bernard Bonne : « Si tout se passe bien, l’autoroute pourrait être là dans 5 ans. » Selon Maurice Vincent, « c'est incontestablement une victoire. L'unité manifestée par le Département, Saint-Etienne Métropole, les chambres consulaires et les acteurs économiques et sociaux doit être soulignée ». Quant à la remise en cause du projet en cas de changement de majorité en juin, Bernard Bonne ne l’envisage même pas : « Ce n’est jamais arrivé ! »

Xavier Alix

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 25 juin 2022

Journal du25 juin 2022

Journal du 18 juin 2022

Journal du18 juin 2022

Journal du 11 juin 2022

Journal du11 juin 2022

Journal du 04 juin 2022

Journal du04 juin 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?