AccueilDossiersTransition énergétique : la neutralité carbone, nouvel objectif des entreprises

Transition énergétique : la neutralité carbone, nouvel objectif des entreprises

Être durable pour durer ? Alors que le prochain rapport du Giec s'annonce d'ores et déjà alarmant, les acteurs économiques veulent peser dans la balance qui fera basculer l'économie dans la neutralité carbone.
Transition énergétique : la neutralité carbone, nouvel objectif des entreprises
© Pxhere

Dossiers Publié le ,

Inquiétant. Le prochain rapport du Giec, dont une partie des conclusions a « fuité », prédit une accélération des effets dévastateurs du réchauffement climatique, avant 2050. Les objectifs des accords de Paris, qui limitent à 2°C la hausse moyenne des températures ne suffisent plus, c'est + 1,5°C qu'il faudrait alors viser, avec des actions très rapides, pour éviter la hausse du niveau des océans, et une explosion de la pauvreté et de la famine.

Face à la réaffirmation de ces risques bien réels, le dernier paragraphe du rapport affirme que les risques liés au changement climatique peuvent être réduits en limitant à la fois sa vitesse et son ampleur, grâce à des mesures fortes pour freiner l'emballement de la deuxième moitié du siècle. Rien ne se fera sans une redéfinition de nos modes de vie et de consommation.

Du bilan carbone à la neutralité


Justement, depuis 2016, les entreprises françaises sont soumises à une obligation environnementale, le bilan carbone, qui les contraint à évaluer leurs émissions de gaz à effet de serre (dioxyde de carbone (CO2) ; méthane (CH4) ; protoxyde d'azote (N2O) ; hydrocarbure (C8H18) ; perfluorocarbure (PFC) et hexafluorure de soufre (SF6), pour établir une stratégie de réduction ou de compensation.

Obligatoire en France pour les entreprises privées de plus de 50 salariés, les établissements publics de plus de 250 personnes, les collectivités de plus 50 000 habitants et les services de l'Etat, il est aussi fortement recommandé aux autres structures.

Les entreprises les plus impliquées, qui auront déjà réalisé tous les efforts possibles de réduction d'émissions, peuvent en dernier lieu se lancer dans une démarche de compensation carbone, en finançant des projets environnementaux qui compenseront les émissions jugées inévitables... avec en ligne de mire : la neutralité.

700 arbres à Poleymieux-au-Mont d'Or

C'est ainsi que le groupe La Poste et l'entreprise lyonnaise Codéo ont annoncé le 1er juillet dernier, avoir inauguré ensemble une forêt de 700 arbres dans la commune de Poleymieux-au-Mont d'Or, pour compenser les émissions de carbone liées à la gestion du parc de smartphones des postiers français.

Codéo (créé en 2005 dans le Rhône, comptant 130 salariés, et 25 M€ de CA dont 48 % à l'international) s'est spécialisée dans la reprise, la location, la maintenance et la vente d'objets reconditionnés, afin de limiter les rejets de carbone grâce au réemploi.(...) La suite de cet article est réservée à nos abonnés.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?