AccueilCultureCinémaTourné à Lyon, le film L’innocent ouvre le 14e Festival Lumière

Tourné à Lyon, le film L’innocent ouvre le 14e Festival Lumière

Pour ouvrir le Festival Lumière cette année, L’innocent, comédie et film de braquage rocambolesque tourné à Lyon, met à l’honneur la ville des frères Lumière.
Ouverture Festival Lumière samedi 15 octobre - présentation du film L'Innocent
© Charles - Ouverture Festival Lumière samedi 15 octobre - Ouverture Festival Lumière samedi 15 octobre - présentation du film L'Innocent

CultureCinéma Publié le ,

A l’occasion de l’ouverture du Festival Lumière samedi 15 octobre, Leïla Bekhti, Marina Foïs, Gérard Jugnot et bien d’autres acteurs étaient présents à la Halle Tony Garnier. Pourtant, une autre star a ravi le cœur des Lyonnais lors de cette soirée : L’innocent, un filmréalisé par Louis Garrel dont l’histoire prend forme dans la ville des Lumières.

Un film qui a charmé les Lyonnais, une ville qui a enchanté les acteurs

"J’ai adoré Lyon, je ne connaissais pas du tout, j’ai passé des moments magiques ici. Puis j’y ai beaucoup mangé aussi !", explique en riant Noémie Merlant, interprète du personnage de Clémence dans L’innocent.

Si Lyon, tel que le souligne l’actrice, est bien la ville de la gastronomie, c'est par le cinéma qu’elle a façonné son identité. De l’invention du cinématographe par les frères Lumières, jusqu’à l’actuel Festival Lumière, Lyon est le berceau du septième art.

© Charles - Ouverture Festival Lumière samedi 15 octobre - Louis Garrel et Noémie Merlant

L'innocent, un film au coeur de Lyon

Louis Garrel, acteur et réalisateur du film L’innocent a ainsi décidé de dérouler l’intrigue, entre comédie et film de braquage, au cœur de la ville.

C’est sous le regard de plus de 5000 spectateurs que l’équipe du film a projeté et présenté l’Innocent, accueilli par des applaudissements tonitruants. "Ou vous mentez très bien comme Noémie dans le film ou alors vous être super sympas. Je suis touché, enfin plus que touché, je suis ému", a témoigné Louis Garrel sur la scène de la Halle Tony Garnier.

Lyon, une ville historique pour une aventure haute en couleurs

L’histoire n’est pas sans rappeler celle du Gang des Lyonnais, un groupe de braqueurs des années 1970, aillant réalisé plus d’une trentaine de braquage dans la métropole.

"Louis avait très envie de tourner dans cette ville qui l’inspirait énormément, il n’imaginait pas ce film ailleurs", raconte Noémie Merlant. Les rues pavées du vieux Lyon et les bâtiments aux tons pastels, en enfilade devant la Saône, donnent du relief à l’histoire rocambolesque de l’Innocent.

Dans cette intrigue, Abel (Louis Garrel) tente de protéger sa mère (Anouk Grinberg) dont il n’approuve pas le mariage avec Michel, un ex-détenu (Rochdy Zem). Conseillé et épaulé par sa meilleure amie Clémence, Abel va pourtant sortie de sa zone de confort…

© Charles - Ouverture Festival Lumière samedi 15 octobre - Louis Garrel et Noémie Merlant

La ville est mise à l’honneur jusqu’au bout des ongles, ou plutôt de la pellicule car un Lyonnais a lui aussi son rôle : Yanisse Kebbab. Originaire de Lyon, il interprète un chauffeur routier dans L’innocent. "Je ne pensais pas qu’une scène dans un routier m’amènerait ici, sur la scène du Festival Lumière",a déclaré le comédien lors de l’ouverture du Festival Lumière.

A l’affiche depuis mercredi 12 octobre, L’innocent est une comédie dans la ville des lumières, dont la tendre maladresse des personnages fait parfois passer du rire aux larmes.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 26 novembre 2022

Journal du26 novembre 2022

Journal du 19 novembre 2022

Journal du19 novembre 2022

Journal du 12 novembre 2022

Journal du12 novembre 2022

Journal du 04 novembre 2022

Journal du04 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?