AccueilCollectivitésTourisme : comment la Métropole de Lyon veut accueillir plus et mieux

Tourisme : comment la Métropole de Lyon veut accueillir plus et mieux

Le schéma de développement du tourisme vise à conforter l’attractivité de Lyon et à asseoir la destination comme un modèle de tourisme responsable.
Le schéma de développement touristique sera voté lors du conseil métropolitain des 13 et 14 décembre.
Thierry Fournier - Métropole de Lyon - Le schéma de développement touristique sera voté lors du conseil métropolitain des 13 et 14 décembre.

Collectivités Publié le ,

« La destination est complète et repose sur un développement raisonné », reconnaît Hélène Dromain, vice-présidente de la Métropole de Lyon déléguée au Tourisme. Pas de révolution donc dans ce schéma de développement du tourisme. Pour autant, la Métropole souhaite pousser les curseurs un peu plus loin pour devenir une référence du tourisme responsable. Autrement dit un tourisme supportable à long terme sur le plan écologique, viable sur le plan économique et équitable sur le plan éthique et social pour les populations locales.

Cette ambition n’exclut pas la croissance touristique comme le confirme Bruno Bernard : « Ce schéma réaffirme notre volonté d’accueillir plus de touristes et de les accueillir mieux ». Contrairement à d’autres destinations, la métropole lyonnaise n’a pas atteint la saturation. En 2019, 8,5 millions de nuitées marchandes ont été enregistrées.

Des grands événements toujours bienvenus

Au terme d’un an de démarche participative, le schéma de développement du tourisme s’est fixé 4 objectifs : un tourisme équilibré et plus résilient, un tourisme porteur d’emplois, un tourisme écologiquement et socialement responsable, et un tourisme inclusif, participatif et respectueux pour les habitants. « Ces 4 objectifs se déclinent en 30 orientations stratégiques », précise Hélène Dromain.

Sur le volet du tourisme d’affaires, la Métropole souhaite continuer de recevoir les grands salons professionnels et attirer davantage de congrès scientifiques et médicaux qui, par leur durée et les dépenses générées, ont un fort impact positif. « Nous voulons aussi accueillir de nouveaux événements en lien avec les sujets métropolitains prioritaires comme les mobilités douces ou la biodiversité », ajoute la vice-présidente au Tourisme qui entend accompagner les organisateurs vers des modèles d’événements plus responsables.

Un score de 80 % au baromètre touristique des villes responsables

Positionnée 7e destination mondiale au Global Destination Sustainability Index avec un score de 80 %, contre 55 % il y a un an, la métropole lyonnaise figure déjà parmi les bons élèves du tourisme responsable. Pour progresser, plusieurs actions sont prévues et ciblent les professionnels comme les touristes : accompagner dans la réduction et le tri des déchets, sensibiliser aux circuits courts et à l’économie circulaire, proposer des offres de stationnements longue durée, faciliter l’usage des transports en commun grâce à la billettique sans contact par carte bancaire…

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 01 octobre 2022

Journal du01 octobre 2022

Journal du 24 septembre 2022

Journal du24 septembre 2022

Journal du 17 septembre 2022

Journal du17 septembre 2022

Journal du 10 septembre 2022

Journal du10 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?