Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Tour du monde en photos chez de Baecque & Associés

le - - Enchères

Tour du monde en photos chez de Baecque & Associés
Album de 50 tirages albuminés sur le Japon, 1880, estimé 2 000 / 3 000 EUR

Chine, Japon, Java, Ethiopie ou encore Nouvelle-Calédonie sont au catalogue d'une belle vente de photos proposée le mercredi 16 mai par la Maison de Baecque & Associés

Parmi les lots phares de cette vente, un exceptionnel album in-folio réunissant 52 épreuves albuminées relatives à la Chine et datées de 1876. Pour la plupart légendées en anglais, ces épreuves ont traversé le temps sans dommage, d'où une estimation élevée établie entre 3 000 et 5 000 € par Damien Voutay, expert lors de cette vente.

Autre lot de toute première importance au catalogue : ce remarquable album réunissant pour sa part 50 tirages albuminés datés de 1880 et concernant cette fois le Japon. A noter l'intérêt des scènes de genre animées où on découvre aussi bien les activités de barbiers que celles d'acteurs de rue, de postiers ou encore de coolies. Attendu entre 2 000 et 3 000 € malgré quelques piqûres sur les pages de montage, ce rare album devrait susciter quelques belles enchères. Tout comme cet autre concentrant 56 vues de Java, Singapour et de la Malaisie tirées en 1877 pour lequel on attend 1 000 à 1 500 €.

Certes moins recherché sur le marché que les tirages sur l'Asie, un important ensemble de photographies et documents sur les chemins de fer franco-éthiopiens et Djibouti-éthiopiens devrait cependant lui aussi trouver facilement preneur à son estimation annoncée entre 200 et 300 € ; tout autant que ce remarquable lot de 190 tirages argentiques majoritairement amateurs pris dans les années 1930 à 1950 en Nouvelle-Calédonie, attendu entre 300 et 500 €.

De Baecque & Associés, mercredi 16 mai à 14 h 30 - Catalogue complet et horaires d'expositions sur www.debaecque.fr

Camille Faure et tapisserie d'Aubusson chez Artenchères

Vase en émail de Camille Faure estimé 3 500 / 4 500 €

Belles ventes programmées les 15 et 17 mai chez Artenchères, avec d'abord des bijoux le 15, parmi lesquels on retient un diamant rond de 2,5 cts et une émeraude de Colombie taille rectangle de... 4,08 cts. Place aux objets d'art et d'Asie le 17, avec notamment un très beau vase en émail à décor de pétales de fleurs par Camille Faure attendu entre 3 500 et 4 500 €, mais aussi une tapisserie d'Aubusson à décor d'une scène mythologique représentant des personnages devant un temple, tapisserie du XVIIe siècle pour laquelle on attend 2 000 à 3 000 €.

Pour ce qui est du mobilier, à retenir également une paire de meubles d'appui en marqueterie d'écaille rouge et étain gravés, estimée 6 000 / 8 000 €, ainsi qu'un meuble à musique dit au « Sorbier » par Gauthier Poinsignon à Nancy, estimé quant à lui entre 1 200 et 2 000 €.

Artenchères, 2 et 4 rue Saint-Firmin, mardi 15 et jeudi 17 mai à 17 h - Catalogue complet et horaires d'expositions sur www.artencheres.fr

Adjugés !

Ça montait dans les tours Le samedi 14 avril à Lyon Brotteaux ! Maître Claude Aguttes nous proposait en effet un nouveau volet des ventes Automobilia faisant la part belle aux « Youngtimers », voitures culte des dernières années du XXe siècle. On note ainsi, frais compris, les 7 556 € atteints par une Fiat 500 de 1961, les 14 992 € portés par un acquéreur sur une 205 GTI 1,9 de 1991 ou encore les 37 872 € atteints par une Renault Clio V6 Phase 1 de 2001.

Pour ce qui est bolides de luxe, une Jaguar Type E 4.2 cabriolet de 1966 confirmait son estimation établie entre 100 000 et 120 000 € pour être adjugée 101 936 € frais compris ; tout comme cette Mercedes 190 SL de 1957 qui trouvait preneur pour sa part à 79 056 €.

Déception du côté de chez de Baecque & Associés, le jeudi 26 avril lors de la vente consacrée militaria et armes anciennes, puisque le prototype de Mauser C 96 ne trouvait pas preneur à son estimation annoncée entre 40 000 et 60 000 € ; mais large consolation avec cette superbe enchère à 27 000 € (hors frais) porté par un amateur sur ce fusil de chasse Purdey, petit bijou de l'armurerie anglaise initialement estimé entre 4 000 et 6 000 €.

Post War enfin chez Artenchères le jeudi 26 avril, où on retenait principalement les 12 400 € (frais compris) portés par un collectionneur sur une Nature morte au vase de mimosas et à la machine à coudre, huile sur toile de Claude Venard (1913-1999) attendue avant la vente entre 5 500 et 7 000 € ; mais aussi les 5 456 € (frais compris) atteints par un plat à décor de grand poisson de Pablo Picasso et Madoura, plat estimé au départ entre 3 000 et 4 000 €.




Philippe JAYET
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide