Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Tollys dans l'aventure de la recherche contre les cancers

Publié le - - Entreprise de la semaine

Tollys dans l'aventure de la recherche contre les cancers
DR - L'équipe de Tollys (DR)

Tollys travaille sur un traitement contre le cancer, notamment le cancer de la vessie. En bonne place sur le plan international dans cette recherche ciblée, elle étoffe son équipe, elle vient de lever des fonds, et consolide son projet, soutenue par le centre Léon Bérard.

Fondée en 2015 par des scientifiques expérimentés du centre européen de recherche sur le cancer de Lyon (CRCL) et du centre Léon Bérard, Tollys est basée à Lyon et compte 10 collaborateurs. La société a levé à ce jour un total de 6,4 M€, dont 2,3 M€ en avril dernier, auprès d'investisseurs privés.

La société biopharmaceutique est axée sur l'immunité innée, en particulier sur la biologie et la modulation du récepteur TLR3. Tollys développe le TL-532, une nouvelle immunothérapie visant à traiter différents types de cancer, notamment affectant la vessie, par l'activation du système immunitaire du patient, via la tumeur elle-même.

Les actionnaires historiques ont été rejoints pour ce tour de table par de nouveaux investisseurs privés. Les fonds levés seront utilisés pour avancer le développement préclinique du TL532 : Tollys utilisera notamment le financement pour produire le TL-532 et pour lancer les études de sécurité réglementaires requises avant des essais cliniques dans le cancer de la vessie prévus d'ici fin 2021/début 2022.

Chaque année, dans le monde, 430 000 patients reçoivent un diagnostic de cancer de la vessie, dont 90% sont des cancers de la vessie non invasifs sur le plan musculaire (sur la périphérie interne de la vessie, qui n'atteignent pas le muscle de la vessie).

Le traitement standard actuel est la « résection transurétrale » de la tumeur (supprimer la tumeur en passant par l'urètre, tout en conservant la vessie ) suivie d'une thérapie par le BCG (bacille de Calmette et Guérin, mieux connu comme le vaccin de la tuberculose).

Dans 70% des cas, le traitement au BCG échoue ou les patients connaissent une rechute. En l'absence d'autres options de traitement, la cystectomie (ablation de la vessie) radicale est recommandée pour éliminer le cancer de la vessie.

Chez Tollys, trois nouveaux membres du conseil d'administration rejoignent Jacques-François Martin, le président de Tollys. Il s'agit du Dr. Dino Dina, ancien PDG de Dynavax et de Chiron Vaccines, de Philippe Goupit, vétéran de l'industrie biotechnologique et pharmaceutique, et de Céline Baque Saint-Olive, PDG de Noraker, et qui représente certains investisseurs privés :

« Tollys est ravie d'avoir obtenu le soutien de ses investisseurs pour cette série A et d'accueillir trois dirigeants expérimentés au sein de son conseil d'administration », affirme Jacques-François Martin, président de Tollys.

« Il s'agit d'un signal clair de soutien pour notre entreprise, notre vision et nos capacités à remplir nos engagements pour le TL-532, une nouvelle immunothérapie contre le cancer, qui s'est révélée très prometteuse. »

Vincent Charlon : « Une étape importante pour Tollys ! »

Vincent Charlon, est le directeur général de Tollys depuis novembre dernier. C'est une belle aventure lyonnaise en développement, « qui est en train de s'internationaliser » commente le nouveau dirigeant.

Que signifie pour vous cette levée de fond ?

Obtenir le soutien de nos investisseurs pour cette série A est une étape importante du développement de la société, et nous fait avancer vers une prochaine phase passionnante, la préparation des premiers essais cliniques. Les patients atteints d'un cancer de la vessie non invasif sur le plan musculaire pour lequels le traitement standard par le BCG a échoué ont besoin d'options de traitement plus efficaces afin d'éviter d'avoir à vivre une cystectomie radicale. Le TL532 sera administré par voie intravésicale, selon une procédure bien connue des urologues.

Quelle sera l'étape suivante ?

L'étude toxicologique réglementaire en octobre 2020 chez l'animal, des primates non humains (des singes). Il nous faudra une nouvelle levée de fonds fin 2020-début 2021 à hauteur de 20M€. Puis continuer jusqu'aux essais cliniques chez l'homme d'ici à 2021-2022. Nous avons aussi un projet de déménagement dans de nouveaux locaux pour rassembler nos laboratoires et nos bureaux. Nous sommes actuellement basés au centre Léon Bérard sommes fiers et reconnaissants de son soutien et de son actionnariat.

Vous avez des concurrents ?

Au Japon et aux USA, des travaux sont en cours, mais à l'heure actuelle, notre produit semble le plus puissant.




Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer