AccueilCultureSpectacle vivantTNP / Tomber le masque avec Olivier Maurin et Ivan Viripaev

TNP / Tomber le masque avec Olivier Maurin et Ivan Viripaev

Olivier Maurin continue de creuser son sillon, contre vents et marées. Malgré une compagnie à l'économie très fragile, il poursuit sa défense d'un théâtre résolument contemporain et donne à entendre les meilleur.es auteur.es d'aujourd'hui, qu'ils/elles soient d'ici ou d'ailleurs. Témoin, cette reprise au TNP d'une pièce de Viripaev, créée en juin dernier à l'Élysée, Illusions.
Illusions de Ivan Viripaev, mise en scèn ede Oilivier Maurin
Illusions de Ivan Viripaev, mise en scèn ede Oilivier Maurin

CultureSpectacle vivant Publié le ,

Illusions est un bel ouvrage d'orfèvrerie conjugale. L'une des dernières pièces de Ivan Viripaev, comédien, metteur en scène, réalisateur et auteur russe, installé en Pologne depuis 2015 met en scène quatre jeunes gens racontant une belle histoire, celle de Dennis et Sandra, celle de Margaret et Albert, deux couples octogénaires encore amoureux.

On ne saura rien des jeunes gens, par contre on saura en profondeur les sentiments qu'éprouvent Sandra, Margaret, Dennis et Albert tout au long de cette pièce à rebondissements psychologiques. Car bien sûr tout n'est pas rose et derrière l'amour se profilent des lézardes, des fêlures, des non-dits, des trahisons, qui feront tomber les masques. C'est connu, « les histoires d'amour finissent mal, en général ».

Pour éviter le pathos l'auteur opère délibérément une distance en faisant parler des protagonistes supposés extérieurs à l'histoire et permet à celle-ci de prendre une dimension universelle, tout cela dans une langue magnifique, à la fois moderne et empreinte de références aux anciens, tel Anton Tchekhov (évidemment!) ou Dostoïevski.

C'est également l'occasion pour le metteur en scène de « poursuivre une aventure d'équipe et d'interroger ce qui (l)'anime depuis plusieurs années ; (sa) capacité à dire le monde avec délicatesse, dans une certaine détente et affection qui permet de regarder de plus près ce qui nous fait être au monde. (…) La poursuite de ce qu'(il) a questionné précédemment avec le théâtre de Oriza Hirata » (NDLR : auteur de théâtre contemporain). À découvrir dare-dare si l'on en croit les critiques !

TNP, jusqu'au 22 octobre, www.tnp-villeurbanne.com

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 01 octobre 2022

Journal du01 octobre 2022

Journal du 24 septembre 2022

Journal du24 septembre 2022

Journal du 17 septembre 2022

Journal du17 septembre 2022

Journal du 10 septembre 2022

Journal du10 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?