Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

TNG-les Ateliers, une nouvelle saison futuriste et décalée

le - - Spectacle vivant

TNG-les Ateliers, une nouvelle saison futuriste et décalée
©VanessaCourt - REMI Jonathan Capdevielle

La nouvelle saison du TNG-les Ateliers fait plaisir à voir d'autant que le festival Micromondes revient avec son cortège de petites perles immersives en novembre.

Après 4 ans d'activités à donner vie et corps à ce projet de théâtre « Nouvelle génération », voilà que Joris Mathieu, facétieux comme à son habitude, écrit son récit d'anticipation sur le devenir du lieu et de ses alentours dans un édito plutôt drolatique.

Et prédit la montée des eaux... Plus concrètement il propose un programme fort touffu encore, affirmant toujours davantage le projet artistique du TNG, « tourné vers un théâtre des imaginaires, ouvert aux innovations scéniques, qui s'aventure aux frontières des autres disciplines ».

C'est tout à fait ce qui se passe en découvrant les propositions. De We can be heroes par le Groupenfonction, qui ouvre et referme le bal à L'Écho des Creux et At the still point of the turning world de Renaud Herbin en passant par Pan-Pot ou modérément chantant du collectif Petit Travers, les formats autant que les disciplines se mêlent et s'entrecroisent.

Joris Mathieu se coltine deux nouvelles créations, une dans le cadre de l'exposition Prison, au delà des murs qui se tiendra au musée des Confluences à l'automne, qui s'inscrit dans le programme de Micromondes. Et une autre, en mars prochain qui interroge Le Loup des steppes de Hermann Hesse, chef d'oeuvre de la littérature du XXè siècle avec « un impressionnant dispositif scénique ».

On a hâte de découvrir le travail de Marion Siéfert, membre du Vivier, dispositif qu'a mis en place le théâtre pour aider les artistes émergents dans leur recherche ou celui de Sofia Teillet, comédienne qui s'est prise d'amour pour la sexualité végétale.

Sans compter la nouvelle pièce de Jonathan Capdevielle qui s'attaque au roman de jeunesse Sans famille ou encore le petit bijou, à ne rater sous aucun prétexte, du Théâtre de la Massue, Le Petit théâtre du bout du monde opus II.

À la fois dense et engagé, avec plus de 20 spectacles à l'affiche, le TNG peut s'enorgueillir sans rougir de présenter un projet cohérent qui s'affirme !




Gallia VALETTE-PILENKO
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer