AccueilDroitThierry Gardon : « Le tribunal de commerce doit protéger les entreprises »

Thierry Gardon : « Le tribunal de commerce doit protéger les entreprises »

Le 24 janvier, Michel Thomas a officiellement passé la main à Thierry Gardon lors de l'audience solennelle de rentrée du tribunal de commerce de Lyon. Le nouveau président du « TC » a entre autre expliqué que le tribunal de commerce servait à défendre et à protéger les entreprises.
Thierry Gardon : « Le tribunal de commerce doit protéger les entreprises »
Thierry Gardon, nouveau Président du Tribunal de commerce de Lyon aux cotés du Président sortant, Michel Thomas. Audience solennelle de rentrée du tribunal de commerce de Lyon.

Vie juridiqueDroit Publié le ,

Comptant 69 juges, le tribunal de commerce de Lyon figure parmi les plus importantes juridictions du genre en France. En 2019, celui-ci a traité 2072 affaires nouvelles (+2,98 % par rapport à 2018), 2190 affaires en cours (+7,2 %) et 1925 affaires terminées (-6,01 %).

Les données relatives au mode amiable de résolution des différends (Mard) montre une appétence croissante de cette solution juridique. 2019 montre une augmentation du nombre d'ouverture des Mard (663 contre 624 en 2018), un taux de convocation en Mard/affaires nouvelles de 32,05% avec 220 conciliations à la clé.

A noter, la baisse de 2,11 % des procédures d'injection de paye et des déclarations de cessation de paiment (813 contre 923 en 2018). Les assignations de créanciers ont en revanche augmenté, passant de 526 à 657 sur une année. Les jugements ouvrant une procédure collective sont en léger recul à 1,13% (Tribunal de commerce spécialisé, liquidation judiciaire, rétablissements professionnels, redressement judiciaire, jugements de sauvegarde).

« Le tribunal de commerce est une grosse machine avec une organisation solide mais en évolution » explique Michel Thomas. 23 juges ont ainsi été installés depuis ces quatre dernières années. Le dorénavant ex-président du « TC » de Lyon a tenu à rendre hommage à ses « partenaires » citant le Medef et la Cpme en particulier dont les membres « étoffent » les équipe du tribunal. Ce dernier ajoutant : « Le bénévolat des juges reste la meilleur garantie de notre indépendance ».

Pour sa part, Thierry Gardon a souligné la confiance établie entre le tribunal et le barreau de Lyon, déclarant par ailleurs que le tribunal de commerce est celui l'entreprise, destiner à la protéger, en maintenant « une culture d'anticipation » face à de possibles défaillances d'entreprises.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?