AccueilActualitéSociétéThierry Fontaine, président de l'Umih du Rhône : "Je ne veux pas voir mourir ma corporation"

Thierry Fontaine, président de l'Umih du Rhône : "Je ne veux pas voir mourir ma corporation"

Thierry Fontaine, président de l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie du Rhône (Umih), s'alarme de la situation dégradée des professionnels du secteur, notamment pour les restaurants.
Thierry Fontaine, président del l'Umih du Rhône, redoute que les hausses des prix des matières premières ne soient pas acceptées par les consommateurs.
© JT - Thierry Fontaine, président del l'Umih du Rhône, redoute que les hausses des prix des matières premières ne soient pas acceptées par les consommateurs.

ActualitéSociété Publié le ,

Tandis que le secteur de l'hôtellerie-restauration s'est refait une santé (+ 20 % durant l'été) en 2022, cette bonne dynamique risque fort d'être freinée en 2023 selon Thierry Fontaine, président de l'Umih du Rhône.

"Nous restons très inquiets quant à la situation de nos adhérents concernant les prix de l'énergie et dont la survie est menacée. Et les mesures récentes du gouvernement ne sont pas à la hauteur de la réalité des surcoûts d'une énergie dont la hausse ne me paraît pas justifiée à l'instar d'ailleurs du coût des matières premières, comme le beurre, le poisson ou la viande", explique Thierry Fontaine.

Hausse du coût de l'énergie : Laurent Wauquiez soutient les professionnels du tourisme

Thierry Fontaine : "Le client sera-t-il prêt à subir cette augmentation ?"

Sur le segment de la restauration précisément, "le socle de rentabilité des professionnels est déjà bien entamé et la répercussion de cette hausse se fera sur le client final. Mais sera-t-il prêt à subir cette augmentation ? Je ne veux pas voir mourir ma corporation", s'inquiète le représentant de l'Umih.

A titre personnel, il indique ne plus proposer systématiquement du poisson dans son restaurant, au gré d'autres suggestions moins coûteuses. Thierry Fontaine prévoit une augmentation des prix de 15 % dans le secteur de restauration cette année.

Pour contrer les effets de la crise énergétique, l'Umih du Rhône a signé un protocole avec EDF pour accompagner ses adhérents à réduire leurs dépenses en d'électricité. A l'échelon national, l'hôtellerie-restauration compte se mobiliser fortement auprès du gouvernement pour ne pas une fois encore être considérés comme des commerces non essentiels.

Partager :

Leurs grands enjeux pour 2023


Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 28 janvier 2023

Journal du28 janvier 2023

Journal du 21 janvier 2023

Journal du21 janvier 2023

Journal du 14 janvier 2023

Journal du14 janvier 2023

Journal du 07 janvier 2023

Journal du07 janvier 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?