AccueilEconomieIndustrieTerralia Venture Innovation soutient les start-ups

Terralia Venture Innovation soutient les start-ups

Terralia Venture Innovation soutient les start-ups
DR - Terralia soutient l'innovation

EconomieIndustrie Publié le ,

« Depuis quelques années, l’Etat demande aux pôles de compétitivité de faire évoluer leurs missions pour accélérer la mise sur le marché de produits innovants. Issus principalement des start-ups, ils ont besoin de fonds pour atteindre et convaincre le marché », constate Gilles Fayard, directeur de Terralia basé à Avignon. Dans ce contexte, le pôle de compétitivité vient de lancer Terralia Venture Innovation, le premier fonds d’investissement initié par une telle structure.

« Il sera doté, dans les deux ans, de 2 M€ pour accompagner des projets de start-ups sur des tickets compris entre 100 000 et 300 000 € », ajoute le directeur. Pour son lancement, officiellement le 1er juin, il dispose de 500 000 €, apportés par les huit membres fondateurs du pôle de compétitivité. « Des entreprises, mais aussi des dirigeants à titre personnel, investissent dans ce véhicule de financement. Ils ont également souhaité donner du temps et des compétences. L’apport financier s’accompagne d’un volet mentorat pour partager réseau, carnet d’adresses, expérience et compétences. »

Les start-ups soutenus, une dizaine en deux ans, doivent entrer dans les axes stratégiques du pôle de compétitivité. « Les projets sélectionnés évolueront dans les secteurs de l’agritech, la foodtech et la winetech, précise Gilles Fayard. Si le flux de projets est important, ce qui sera probablement le cas puisque nous avons déjà des demandes, nous envisagerons un fonds numéro 2 et, pourquoi pas, un fonds numéro 3. »
Le pôle de compétitivité qui couvre tout le quart sud-est de la France a été accompagné dans l’ingénierie financière pour le montage de ce fonds d’investissement par le lyonnais Angelor.

270 adhérents à Terralia

Le pôle de compétitivité créé en 2004 compte, en 2017, 270 adhérents dont 160 entreprises, PME et grands groupes, et une quarantaine de start-ups. Ces entreprises représentent 32 000 emplois sur les 100 000 emplois pourvus dans le secteur agroalimentaire sur le quart sud est de la France. Le territoire, qui comprend trois régions fortes, PACA, Auvergne-Rhône-Alpes et Occitanie, totalise 4 500 chercheurs dans ce secteur. Depuis la création de Terralia, 287 projets ont été labellisés pour un montant global de 524 M€ de financement.
Le pôle s’inscrit dans une logique de filière intégrée en soutenant les initiatives de la semence à l’assiette sur trois grandes familles : semences et plants, production agricole ; industrie agroalimentaire de première et seconde transformation ; distribution et consommation. La filière végétale reste le terrain privilégié des adhérents de Terralia.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 22 janvier 2022

Journal du22 janvier 2022

Journal du 15 janvier 2022

Journal du15 janvier 2022

Journal du 06 janvier 2022

Journal du06 janvier 2022

Journal du 01 janvier 2022

Journal du01 janvier 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?