AccueilCultureSpectacle vivantTempête de mots annoncée aux Célestins

Tempête de mots annoncée aux Célestins

Comédien dans deux productions récentes de Claudia Stavisky, David Ayala est invité pour la première fois aux Célestins en tant que metteur en scène. Avec une pièce qui a l'air décapante à souhait, "Le vent se lève (les Idiots/irrécupérables?)".
Tempête de mots annoncée aux Célestins
Henri Granjean - Le vent se lève (les idiots/irrécupérables ?)

CultureSpectacle vivant Publié le ,

Après Scanner, David Ayala et sa bande reviennent à Guy Debord, mais par la bande, après que "La Société du spectacle" a atomisé l'être humain, et en bonne compagnie puisqu'avec "Le Vent se lève" qu'accueille le théâtre des Célestins, il y mêle des textes passionnants de Pier Paolo Pasolini, Philippe Muray, Sade, Edward Bond et le comité invisible.

Ainsi, au terme de trois années de recherches, voici qu'un nouveau "Vent se lève". Opus rageur sur une société qui a fabriqué des idiots, "Le Vent se lève" (les Idiots/irrécupérables?) convoque une bande de joyeux drilles (ils/elles sont treize) qui explorent les différentes formes d’« idiotie » contemporaines, les mettent en regard et les confrontent à la pensée critique de Debord, Pasolini, Muray, Sade et Bond.

Découpée en trois parties, elles mêmes composées de modules courts à la manière des « short cuts » de Robert Altman, la pièce a été conçue collectivement, à partir de situations et d'extraits de textes des auteurs précités. Dans son avant propos, David Ayala explique : " Toutes les actions de la pièce vont apparemment concourir à l’explicitation de la situation suivante : un groupe de personnes, identifiées comme des sortes d’activistes, s’acharne à vouloir écrire une sorte de document (...). On comprend que ce document pourrait être de l’écrit, un film, un document sonore, voire même autre chose."

Ils vont donc commencer par pointer et décortiquer les types d'idiotie avant de « s’intéresser à l’émergence des insurrections planétaires (révoltes des sociétés civiles). Enfin, ce groupe va explorer le site dit de la « Chambre des désirs » (continuer à essayer d’être humain dans un monde idiotisé). Sorte de collage dément, ce spectacle est un « laboratoire de pensée » comme l'écrit joliment le magazine gratuit La Terrasse. À vérifier !

Théâtre des Célestins, 6 au 10 juin, www.celestins-lyon.org

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 12 août 2022

Journal du12 août 2022

Journal du 05 août 2022

Journal du05 août 2022

Journal du 30 juillet 2022

Journal du30 juillet 2022

Journal du 23 juillet 2022

Journal du23 juillet 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?