AccueilActualitéTélétravail, le plein d’opportunités

Télétravail, le plein d’opportunités

La conférence, intitulée « En quoi le télétravail est-il une opportunité ? », organisée à l’Université catholique de Lyon en cette fin mars par Amorce communication et le journaliste Rémi Reibel, a permis, à travers le regard d’Elise Morel, directeur conseil chez Majorelle, et de Frédéric Faye, directeur RH du groupe APICIL, de mieux comprendre ce changement de paradigme dans les organisations de travail.
Télétravail, le plein d’opportunités
DR - Elise Morel, Rémi Reibel et Frédéric Faye

Actualité Publié le ,

Phénomène émergent ou phénomène de mode ? Plus tellement vrai pour le premier, pas seulement pour le second. Le télétravail irrigue désormais le monde de l’entreprise, bouleversant les codifications historiquement établies et disruptant des fonctionnements qui tendent vers plus d’agilité.

"Attention !, avertit, dans son propos liminaire, Elise Morel. Le télétravail existait bien avant la Covid. La pandémie n’a fait qu’accélérer les choses. Surtout, ce que l’on a vécu avec les confinements, ce n'était pas du télétravail. Car être chez soi à 100 %, avec femme ou mari, sans compter les enfants, impossible de correctement travailler".

Problématique posée à l’aube des années 2010, le télétravail, originellement annoncé comme une possibilité de travailler à distance, est aujourd’hui acté comme une opportunité de jouir d’une organisation de travail plus efficiente.

"Chez APICIL, nous l’avons expérimenté en 2016, avant de ratifier l’année suivante l’accord triennal, précise Frédéric Faye, DRH du 3e groupe national de protection sociale (santé, prévoyance, retraite), fort de 2 200 collaborateurs. Nous avons ainsi prouvé que télétravail et performance ne s’opposaient pas. Il faut simplement impliquer les salariés et les managers, leur expliquer ses évolutions et ses contours, et donner les outils techniques pour pouvoir pleinement assurer la continuité de charge entre le bureau et son domicile".

Pour Elise Morel, le maître-mot est "confiance. Les moyens technologiques, c’est bien. La relation de confiance entre le collaborateur et son supérieur, c’est mieux".

D’une logique de mètre carré à une logique d’usages

Mais le télétravail concerne-t-il véritablement tous les secteurs d’activité ? Certains non éligibles, a priori, l’ont été sous l’impact de la pandémie.

"Avec la Covid, assène Frédéric Faye, on a revisité les métiers. Et même nos croyances. Y compris chez APICIL".

Surtout, le télétravail a bouleversé le monde de l’immobilier tertiaire et poussé les entreprises à repenser leurs locaux. Face à la cherté du mètre carré, il convenait d’aménager différemment.

Moins de mètres carrés dédiés aux postes de travail, mais plus accordés à des espaces dits collaboratifs et alternatifs : des alcôves pour des réunions, des cabines téléphoniques, des salles de brainstorming, des work cafés. Bref, des environnements dynamiques et évolutifs, agiles et fluides, parfois ludiques. I

In fine, tournés vers la prise en compte du bien-être du collaborateur et de son interaction avec ses collègues, dans un esprit fédérateur et collectif, au service de la croissance de l’entreprise et de la valorisation de son image.

"On sort de la logique du mètre carré. On réfléchit et travaille sur les organisations, les usages, les métiers, l’appropriation de son entreprise et de ses valeurs", renchérit Elise Morel.

Pour conclure, une question émanant d’un auditeur de la conférence, la suivant en distanciel : "Que viennent chercher sur le site de l’entreprise les collaborateurs qui ont vraiment pris goût au télétravail, avec une amélioration de leur qualité de vie et moins de temps passé dans les transports ?" Pour les deux experts interrogés lors de cette conférence, les réponses sont légion : "Du lien social, l’appartenance à une équipe et la qualité des outils techniques et organisationnels mis à disposition par l’entreprise".

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 21 mai 2022

Journal du21 mai 2022

Journal du 14 mai 2022

Journal du14 mai 2022

Journal du 07 mai 2022

Journal du07 mai 2022

Journal du 29 avril 2022

Journal du29 avril 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?