AccueilActualitéEditos-BilletsTélétravail, l'eldorado... des investisseurs, l'édito de Stéphanie Borg

Télétravail, l'eldorado... des investisseurs, l'édito de Stéphanie Borg

Avec l'émergence massive du télétravail, nombre d'investisseurs se positionnent pour partir à la conquête de ce marché émergent. Alors qu'en France, cette nouvelle réalité peine encore à s'imposer sur le terrain. L'édito de Stéphanie Borg, rédactrice en chef.
Télétravail, l'eldorado... des investisseurs, l'édito de Stéphanie Borg
© Pxhere

ActualitéEditos-Billets Publié le ,

Le télétravail devrait être encore la norme pour les prochains mois. Si ce n'est quelques années, comme l'avait annoncé le géant Google lors de la première vague du Covid-19.

Une tendance désormais de fond qui n'a pas échappé aux investisseurs de toutes natures. Les cours de bourse de l'application de téléconférence Zoom s'envolent, même s'ils sont chahutés dès qu'un vaccin fiable est annoncé. Les rachats s'activent à l'image de l'informaticien Saleforce qui, malgré un contexte global tendu, s'est offert le trublion de la messagerie d'entreprises Slack pour la modique somme de 27,7 milliards de dollars - environ 23 milliards d'euros.

Contraste

Une acquisition stratégique pour l'Américain, qui fourbit ses armes pour affronter Microsoft sur ce marché en croissance du travail à distance et des outils collaboratifs associés. Dernier-né de la communication interne, ils ont réussi, en s'insérant dans les réseaux sociaux d'entreprise, à s'octroyer une place dans le quotidien des salariés, à condition qu'ils soient utilisés à bon escient.

Un dynamisme financier qui contraste avec une certaine réalité française, où le télétravail, qui peine à s'imposer, devrait être régi, dès 2021, sur la base d'un fragile accord entre le Medef et les syndicats - hormis la CGT. Et qui reste encore à ratifier.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?