AccueilCollectivitésTéléphérique urbain à Lyon : le maire de Francheville favorable au projet

Téléphérique urbain à Lyon : le maire de Francheville favorable au projet

Téléphérique urbain à Lyon : le maire de Francheville favorable au projet
© DR - Michel Rantonnet, maire de Francheville, défend le projet de téléphérique urbain lyonnais.

Collectivités Publié le ,

L'idée d'un téléphérique urbain à Lyon fait son chemin. Le transport par câble est l'une des réponses contemporaines à l'engorgement routier des grandes métropoles mondiales. Aux arguments environnementaux s'associent ceux d'une mobilité plus optimale au regard de l'usage encore trop unique de la voiture mais s'oppose une dimension d'harmonie paysagère pour ce type de transport par câble encore peu développé en France.

"Tous les projets de mobilité sont clivant dès lors que l'on touche à son pré carré. Mais viendra le temps de la concertation et du projet d'agglomération que souhaitent les élus pour une métropole plus vivable et respirable", explique Michel Rantonnet, maire de Francheville, également membre du comité syndical du Sytral.

"Le télécabine réduirait de 5 000 le nombre de voitures"

Selon les projections de l'autorité organisatrice des transports lyonnais, la construction d'une telle voie aérienne (trois options de trajets dessinées) réduirait l'utilisation de la voiture d'un quart sur un trajet Francheville-Gerland. "20 000 véhicules jours transitent chaque jour sur notre commune en direction de Lyon. Le télécabine réduirait de 5 000 le nombre de voitures", argumente l'édile.

Le coût estimé pour une ligne de télécabine de 5 km pouvant transporter 10 000 passagers par jour : 150 M€, soit un montant égale à la construction d'un kilomètre de ligne de métro. "Mais les deux modes sont complémentaires" prévient l'élu. Une communication sur le projet à destination du public est prévue au printemps.

Les tracés possibles

Le projet en chiffres

- 5,6 kilomètres de long
- 20 km/h de vitesse moyenne de déplacement
- 7 à 8 arrêts en station
- 20 minutes de durée de transport (contre 50 min en voiture)
- 20 000 à 25 000 passagers par jours
- Mise en service en 2025
- Coût : 160 M€

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?