Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Techlid : Enjeux de mobilités pour l'Ouest lyonnais

le - - Dossiers

Techlid  : Enjeux de mobilités pour l'Ouest lyonnais

Trente ans après son lancement, le parc d'affaires Techlid fait face à de nouveaux enjeux de mobilités associés aux performances économiques des entreprises qui y sont implantées. Pas si facile en effet aujourd'hui d'attirer des talents sur un site éloigné du centre-ville tandis que les nouvelles générations priorisent les transports en commun plutôt que la voiture pour aller travailler. Sans compter l'engorgement quotidien des accès d'entrée et de sortie (8 000 salariés travaillent à Techlid). Une situation qui mobilise les élus locaux, la Métropole de Lyon, le Sytral et le monde économique. Dans ce contexte, le déclassement de l'autoroute A6-A7 entre Limonest et Pierre-Bénite est considéré comme une belle opportunité de réinventer les mobilités dans l'Ouest lyonnais.

« Techlid est devenue une marque reconnue »

Intégrée pleinement au sein de la Métropole de Lyon qui en a récupéré la compétence économique en 2018, Techlid représente une zone tertiaire de poids, à la fois sur le territoire de l'Ouest lyonnais mais également à l'échelon de l'agglomération. Pour Hélène Bonhomme, responsable du Pôle économique Ouest – Techlid, il s'agit d'une zone toujours aussi attractive mais qui va devoir faire face à une pénurie de foncier.

Les problèmes de saturation du flux routier sur Techlid sont-ils récents ?

La situation n'est pas nouvelle et remonte à 2009. A l'époque déjà nous avions fait le constat d'un manque de desserte locale via les transports en commun. J'indique que depuis quand même, de nombreux aménagements ont été réalisés avec la création de nouvelles lignes TCL et l'augmentation des fréquences. Nous avons également établi un plan de déplacement des entreprises (PDE) et avons créé par exemple un arrêt de bus devant l'école studio M pour améliorer l'accès à l'établissement.

Les salariés sont donc demandeurs de transport public ?

C'est ce qui remonte des problématiques exprimées par les entreprises de Techlid. C'est devenu un vrai sujet d'employabilité. Le transport est devenu un élément clé dans le recrutement et les dirigeants l'ont bien intégré. Nous avons franchi une nouvelle étape dans cette tension liée aux nouvelles mobilités depuis 5 ans avec un gain de 4 000 salariés. C'est pourquoi nous avions sensibilisé le Sytral et sa présidente Fouziya Bouzerda fin 2018, d'où l'organisation le 4 avril dernier d'une réunion d'information pour les entreprises de Techlid, sous l'impulsion du maire de Limonest Max Vincent, durant laquelle l'autorité de transport a décliné l'adaptation de l'offre de transport en commun localement.

Techlid a trente ans. Cette zone est-elle toujours attractive pour les entreprises et quels sont les arguments qui plaident en sa faveur ?

C'est d'abord un carrefour stratégique avec l'A6, les RD 306 et 307 et un accès à l'A89. Il s'agit d'un territoire économiquement dynamique avec un cadre résidentiel de qualité au sein d'un environnement préservé. De nombreux dirigeants vivent d'ailleurs dans ce périmètre, c'est un bon signal. La présence proche de l'Ecole Centrale, de l'Institut Paul-Bocuse, l'implantation de crèches, de salles de sports ou de restaurants participent par ailleurs de ce cercle vertueux.

Quid du foncier encore disponible ?

Nous avons actuellement 37 000 m2 placés. Nous anticipons une pénurie de foncier. Nous constatons déjà un manque cruel de locaux d'activités. Nous avons engagé l'extension de 10 hectares de la ZA des Brailles à Lissieu dont la commercialisation débutera en 2020 et la mise sur le marché de la zone de la Poterie (18 ha) à La Tour-de-Salvagny. En parallèle, nous misons sur le renouvellement de l'offre de bureaux tertiaires avec la rénovation de certains tènements. Je pense notamment à Arioste qui a vendu 3 600 m² de bureaux à la découpe à Limonest.

Quel est le poids économique et territorial de Techlid au sein de la métropole ?

Il s'agit du 2e pôle tertiaire de l'agglomération après la Part-Dieu avec 7 000 entreprises et 40 000 emplois. Les secteurs d'activités représentés sont porteurs : informatique/numérique, ingénierie, alimentaire, biotech, Btp, transport… Citons entre autres Seb, Blédina, Sopra Steria, Spie Mixel ou encore VDI Group. Le site de Techlid est devenu une marque reconnue, c'est le pôle économique de l'Ouest lyonnais.

Le Sytral s'adapte à l'évolution de Techlid

La rencontre du 4 avril entre la présidente du Sytral Fouziya Bouzerda et près de 150 dirigeants et représentants d'entreprises de Techlid répondait à une situation d'engorgement que connaît la zone tertiaire de l'Ouest lyonnais. L'autorité organisatrice et métropolitaine des transports lyonnais a déjà effectué quelques aménagements et en programme d'autres avec la perspective du déclassement de l'A6-A7, dont une portion dessert Techlid.

Depuis le 1er avril, le Sytral a renforcé 3 lignes de bus de l'Ouest lyonnais : 2 bus standards pour la ligne C6 (Gare Part-Dieu – Ecully le Pérollier), 1 bus articulé ( pour la ligne 31 (Quartier de l'Industrie – Gare de Vaise) et 7 bus articulés (110 passagers) pour la ligne 6 (Techlid – Gare de Vaise) ; avec la création de nouveaux horaires en heures creuses et l'extension de l'amplitude horaire passant à 6 h 30 le matin et à 20 h le soir. « Soit un investissement de 2,1 M€ et un déficit d'exploitation supplémentaire de 380 000 € par an », précise Fouziya Bouzerda, présidente du Sytral.

L'élue a fait preuve de pédagogie face à un parterre de dirigeants d'entreprises attentifs aux évolutions du parc d'affaires en termes de mobilité. F. Bouzerda a confirmé la stratégie du Sytral : s'adapter à la demande de Techlid, en ayant conscience des nouveaux usages liés à la vie des entreprises. Horaires de travail élargis, appétence des salariés pour les transports en commun plutôt que la voiture… « Les enjeux de desserte de l'Ouest lyonnais sont établis ».

La Métropole de Lyon a lancé une première phase de réaménagement de l'autoroute déclassée A6 d'ici mars 2020, avec la création de voies bus sur la bande d'arrêt d'urgence entre Porte de Lyon et le Pérollier.

L'année prochaine verra également le prolongement la ligne 6 jusqu'au futur parc relais de la Garde (Porte de Lyon), avec une capacité de 150 places (un extension parc relais à la gare de Limonest est à l'étude) et la création d'un arrêt sur autoroute au niveau du lycée horticole.

Le matin, la ligne effectue un trajet express via l'A6 entre Porte de Lyon et Gare de Vaise et un trajet via Techlid entre Gare de Vaise et Porte de Lyon. Le soir la ligne effectue un trajet via Techlid entre Porte de Lyon et Gare de Vaise et un trajet express via A6 entre Gare de Vaise et Porte de Lyon.

Par ailleurs, la mise en place du Service Gare Express 4 (GE4) intègre une ligne express entre la gare de La Tour-de-Salvagny et Techlid qui fonctionne du lundi au vendredi toute l'année, avec des horaires calés sur les arrivées et départs des TER. Soit 10 trajets réalisés par jour. L'itinéraire et les arrêts de destination ou de départ dans Techlid s'effectuent en fonction de la demande, au moment du déplacement.

Transport et mobilité des enjeux forts d'employabilité

La mobilisation importante des acteurs du monde économique de Techlid traduit une problématique forte de recrutement d'un grand nombre d'entreprises.

« Sur 200 collaborateurs que nous pouvons recruter chaque année, 100 sont des stagiaires et 50 des alternants. Des actifs jeunes qui n'ont pas forcément les moyens d'avoir une voiture mais qui caractérisent plus largement aussi une génération de travailleurs qui privilégient les transports publics. C'est une vraie réalité et la géographie d'une entreprise compte pour beaucoup pour attirer les talents », explique Frédéric Mouton, directeur de Sopra Steria situé sur le Parc du Puy D'Or à Limonest. « Actuellement j'ai des salariés qui mettent une heure pour venir depuis le centre de Lyon, c'est trop long.L'augmentation des fréquence c'est un plus mais cela ne suffit pas, il faut de la rapidité. C'est pourquoi le déclassement de l'A6-A7 apparaît comme une bonne opportunité, notamment avec la perspective d'une création de ligne express entre gare de Vaise et Porte de Lyon. »

Pour un cadre dirigeant de Seb (1 000 salariés chaque jour travaillent sur le campus du groupe à Ecully) présent dans l'assemblée, « l'enjeu du dernier kilomètre est prépondérant dans le déploiement d'une offre de transport au sein d'une zone d'activités. Il faut trouver le meilleur maillage possible ».

Le projet de ligne E à l'horizon 2030 (qui a fait l'objet d'une concertation et qui relierait le centre-ville de Lyon à la gare d'Alaï à Tassin-la-Demi-Lune) est apparu aussi comme une nécessité pour l'auditoire, « à condition qu'il soit connecté aux réseau de transports périphériques pour éviter les ruptures de charge ». La ligne de tram-train Saint-Paul/Lozanne qui pourrait définitivement arrêter son exploitation en raison de la concurrence de la ligne reliant Saint-Paul à Sain-Bel, s'est par ailleurs invitée dans les débats et a montré son utilité pour la desserte de Techlid.

Une voie de co-voiturage
sur le futur boulevard urbain

Le tronçon de l'A6-A7 Limonest-Pierre-Bénite deviendra en 2020 un boulevard urbain. Un projet de voie réservée au co-voiturage (au moins deux personnes par véhicule) est prévu pour septembre 2020 pour favoriser le transport collectif, tandis que cet axe voit actuellement passer 115 000 véhicules par jour dont la moitié est occupé par une seule personne. Un projet de parc relais (150 places) à la Garde à Dardilly permettrait de développer cette démarche mutualiste auprès des usagers de la voiture.




Julien THIBERT
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer