Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Tarare a un plan pour revitaliser son centre ville

le - - Collectivités

Tarare a un plan pour revitaliser son centre ville

Le dispositif « Action cœur de ville » prévu par l'Etat va apporter un soutien financier de 5 Md € sur cinq ans à 222 communes françaises de taille moyenne. Tarare sera la seule ville du Rhône à en bénéficier. Pour le maire, Bruno Peylachon, ce plan va permettre de poursuivre la transformation du centre ville.

Le développement de l'attractivité de Tarare a déjà commencé. Pourquoi avoir choisi de candidater au dispositif « Action cœur de ville » ?

Avec la collaboration et l'aide de la Communauté de l'ouest rhodanien, la COR, Tarare a souhaité s'inscrire dans ce plan qui a sélectionné 222 villes en France dont 25 en Auvergne-Rhône-Alpes. Avec plus de 11 000 habitants aujourd'hui, Tarare est entrée dans une phase de transformation de son territoire, grâce notamment à l'arrivée de l'A89, renforcée par l'ouverture du raccordement récent avec l'A6. A ma prise de fonction en 2014, j'ai souhaité concentrer l'ensemble de nos politiques sur le cœur de ville qui a connu une dévitalisation, comme de très nombreuses communes. La tâche est immense. Avec la dynamisation du centre ville, nous devons participer à la rénovation de nombreux logements devenus vacants. Le dispositif « Action cœur de ville » va nous donner les moyens d'agir sur le commerce, le logement et la requalification urbaine de la ville.

Quel est l'état des lieux actuel du centre ville de Tarare ?

Les modes de consommation ont changé et le commerce de centre ville en est bien-sûr affecté. Tarare compte néanmoins 180 commerces de centre ville. Cependant, nous devons être vigilants et mettre tout en œuvre pour préserver et développer ce secteur en difficulté. Quant aux logements, la vacance est de l'ordre de 9 %, soit 500 logements en centre ville. La réhabilitation d'un certain nombre d'entre eux est prévue. Les financements publics que fait la ville de Tarare sont des leviers pour les investisseurs privés qui s'intéressent à une ville qui change d'image et qui possède une bonne qualité de vie. On dit souvent que Tarare est une ville à la campagne, c'est une réalité. L'entreprise Boiron se positionne comme un porte-drapeau en s'installant sur notre territoire. D'autres vont suivre, générant des emplois et participant à la dynamique du territoire.

Quels sont les projets en cours pour développer l'attractivité de la commune ?

Nous avons déjà mis en place certains dossiers importants. Projet phare, la requalification du théâtre, fermé en 2011, est soutenue par l'Etat, la Région, le département et la COR. Avec un budget de 6 M € d'investissement et près de deux ans de travaux, ce nouveau théâtre offrira une attractivité en cœur de ville et un accès à la culture pour les habitants. Il ouvrira ses portes en octobre 2018 avec une belle programmation. Par ailleurs, la transformation en cours d'une voie routière, ancienne nationale 7, en voie urbaine, est destinée à apaiser la circulation, faciliter les déplacements, donner un cadre favorable au développement du commerce et végétaliser la ville. Tout cela contribue à la nouvelle image que nous voulons offrir à Tarare ainsi qu'au cadre de vie propice à ses habitants, et sera propulsé par le dispositif « Action cœur de ville ».

Regrettez-vous la décision de fermer l'antenne de la CCI à Tarare ?

Au moment où Tarare connaît une transformation et un rebond, ce serait regrettable que la CCI abandonne le territoire. Nous essayons de travailler ensemble pour maintenir des permanences. Notre besoin sur ce point est vraiment réel.

Propos recueillis par Agnès Giraud-Passot




Agnès GIRAUD-PASSOT
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide