Tan Dun

Pour son retour à l'Auditorium, le compositeur de Tigre et dragon dirige l'Orchestre national de Lyon dans Nu Shu : le chant secret des femmes, une œuvre que lui ont inspiré des femmes originaires d'une région reculée de Chine, venues à Pékin pour saluer Mao, dont le langage intrigua les autorités qui les déclarèrent folles et les internèrent. En complément de programme, il a choisi Le Mandarin merveilleux, dans la version de concert que Bela Bartok dut composer après que la censure hongroise a interdit son ballet jugé trop érotique. Auditorium, jeudi 26 mai à 20 h et samedi 28 mai à 18h.

CultureMusique Publié le ,

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 05 août 2022

Journal du05 août 2022

Journal du 30 juillet 2022

Journal du30 juillet 2022

Journal du 23 juillet 2022

Journal du23 juillet 2022

Journal du 16 juillet 2022

Journal du16 juillet 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?