Tan Dun

Pour son retour à l'Auditorium, le compositeur de Tigre et dragon dirige l'Orchestre national de Lyon dans Nu Shu : le chant secret des femmes, une œuvre que lui ont inspiré des femmes originaires d'une région reculée de Chine, venues à Pékin pour saluer Mao, dont le langage intrigua les autorités qui les déclarèrent folles et les internèrent. En complément de programme, il a choisi Le Mandarin merveilleux, dans la version de concert que Bela Bartok dut composer après que la censure hongroise a interdit son ballet jugé trop érotique. Auditorium, jeudi 26 mai à 20 h et samedi 28 mai à 18h.

CultureMusique Publié le ,

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?