AccueilFinancesSword Group vise plus de 200 M€ de chiffre d'affaires en 2019

Sword Group vise plus de 200 M€ de chiffre d'affaires en 2019

La société de technologie spécialisée dans la gestion de données prévoit une croissance organique d'environ 12 % et table sur une marge d'Ebitda de 13 % sur son exercice 2019.
Sword Group vise plus de 200 M€ de chiffre d'affaires en 2019
Cyril Bruneau - Jacques Mottard, Pdg de Sword Group.

EconomieFinances Publié le ,

L'an dernier, Sword Group a enregistré un chiffre d'affaires consolidé de 194,3 M€, soit une croissance organique à taux de change et périmètre constants de 18,3 %. « En pro-forma, notre chiffre d'affaires s'établit à 168,1 M€, soit une croissance organique de 21,4 %. En 2018, nous avons vendu Sword Performance et Apak », rappelle le Pdg Jacques Mottard. Le résultat de l'exercice des activités poursuivies ressort à 81,8 M€. En 2019, le groupe prévoit une nouvelle croissance organique, de l'ordre de 12 %, lui permettant d'atteindre un peu plus de 188 M€ de chiffre d'affaires. « La consolidation des activités de Tipik fin 2018 et l'acquisition de Magique Galileo début 2019 devraient générer environ 12 M€ de chiffre d'affaires supplémentaire portant nos activités au-delà des 200 M€ », explique Jacques Mottard.

Sword Group développe une activité d'éditeur de logiciels et une activité de services informatiques en direction principalement d'instances gouvernementales, des banques-assurances, des secteurs de la santé, des énergies et des grandes industries. « Nous ne voulons pas travailler avec les PME et n'avons d'ailleurs pas de commerciaux. Nous répondons à des appels d'offres », souligne Jacques Mottard. Le dernier gros contrat remporté concerne la Nasa qui a choisi la solution Active Risk Manager de Sword Group. Dans le secteur de la santé, le groupe dispose de perspectives intéressantes sur les données patients et les échanges sécurisés entre les différents acteurs. Dans le cadre de son incubateur Le Connecteur lancé en 2018, Sword Group vient de prendre une participation minoritaire dans la start-up Maela qui offre des solutions de suivi médical connectées en mode SaaS aux établissements de santé.

Présent dans 19 pays et développant ses activités dans 50 pays, le groupe emploie plus de 2000 personnes dont 500 en France principalement à Lyon. Aujourd'hui luxembourgeois, Sword Group conserve donc de solides attaches lyonnaises. « Nous venons d'acheter un quatrième bâtiment sur le parc de Saint-Didier-au-Mont-d'Or », fait savoir le Pdg.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?