Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Suzuki « booste » son Vitara au 48 volts

Publié le - - Automobile

Suzuki « booste » son Vitara au 48 volts

Précurseur du « mild hybrid » 12 volts, Suzuki passe à présent au stade supérieur en convertissant ses Vitara et S-Cross à l'hybridation douce 48 volts.

Face à la traque effrénée que mènent les pouvoirs publics, français et européens, sur l'automobile, Suzuki a répondu en s'investissant dès 2016 dans le micro-hybride, ou « mild hybrid ». Premier stade de l'électrification d'un groupe motopropulseur, cette technologie novatrice et économique, basée sur l'implantation d'un alterno-démarreur (ISG) entre moteur thermique et boîte de vitesses, assiste l'ensemble dans les phases de démarrage et d'accélération, tout en faisant aussi office de Stop and Start.

Après une Baleno SHVS « mild hybrid » en 12 volts, suivie des Ignis et Swift, Suzuki passe au stade supérieur en convertissant son SUV urbain Vitara (4,17 m de long), comme son alter-ego compact S-Cross (4,30 m de long), à la technologie micro-hybride. Mais en introduisant sous les sièges des passagers arrière, sans en amoindrir le volume habitable ni celui du coffre, une batterie lithium-ion 8 Ah de 48 volts, et non de 12 volts. Plus puissante, cette technologie, également adoptée par des marques « premium », élargit son prisme d'intervention.

Épaulé par un convertisseur, puisque l'auto reste en 12 volts, cet apport optimise la gestion du 4 cylindres 1.4 BoosterJet à injection directe, sérieusement reconceptualisé pour la circonstance. Variateur de phase ralenti moteur, pompe à eau, calage variable de l'admission, pompe à huile, vanne EGR, et l'on en passe, bénéficient d'un pilotage électrique qui réduit les frottements. En outre, pression d'injection portée à 350 bars et injecteurs percés de 7 trous affinent encore la pulvérisation de l'essence. Naguère de 140 ch, ce bloc 16 soupapes n'en produit plus que 129, mais également fort d'un couple de 235 Nm fourni entre 2 000 et 3 000 tr/mn. Auxquels se combinent les 10 kW (environ 13 ch) de l'alterno-démarreur, qui ajoute un couple maxi supplémentaire de 50 Nm.

Se substituant aux versions purement thermiques, les nouveaux Vitara Hybrid (à partir de 22 640 €) et S-Cross Hybrid (à partir de 24 340 €) font aussi valoir leur attrait par l'enrichissement conséquent de la finition d'accès Avantage, que chapeautent des niveaux Privilège et Style quasi inchangés. Alterno-démarreur et batterie lithium-ion sont par ailleurs garantis 5 ans/100 000 km, contre 3 ans/100 000 km pour le reste.

Au volant, le Vitara Hybrid traction avant enroule les ronds-points avec assurance, et dans un roulis relativement modéré qui s'accentue selon l'allure de passage. De son côté, la motorisation assure avec un certain entrain, en profitant d'une masse véhicule qui n'excède pas 1 205 kg en ordre de marche. Et si, dans la logique discutable de la réglementation, la boîte 6 vitesses tire vraiment long sur les trois rapports supérieurs, c'est par ce biais que l'apport de la force électrique se fait nettement sentir dans la marche de l'auto. En particulier dans les reprises en 5e ou 6e à basse allure. L'effet en est également bien visualisé dans le diagramme animé affichable dans l'instrumentation conducteur. De même que la régénération effective de la batterie dans les freinages ou les longues phases de lever de pied.

Pourvu de la transmission intégrale intelligente Allgrip (+ 2 000 €), qui assure mieux sur faible adhérence et ne se déploie que si nécessaire sur le mode Auto, le Vitara Hybrid conserve un toucher de route homogène, et aussi convainquant dans son compromis confort/tenue de route. Seule la direction apparaît un poil moins « lissée » dans cette configuration.

Au final, si le constructeur évalue le bénéfice de la micro-hybridation sur la consommation jusqu'à 20 %, elle oscille en pratique entre 5,5 et 6,5 l./100 selon la conduite adoptée. Suffisant pour que le Vitara Hybrid traction avant boîte 6 (pas de boîte auto pour le moment) ne soit pas malussé (104 g/km en NEDC corrélé). Avec 111 g/km, son pendant 4x4 Allgrip n'écope que d'un petit malus de 125 €.

Idem pour le S-Cross, qui repose sur les mêmes bases techniques et restitue des impressions de conduite tout à fait similaires.

Au quinzième rang des marques du marché national, Suzuki s'y est imposé en 2018 et une partie de 2019, comme le numéro deux des ventes de voitures hybrides, toutes technologies confondues, avec 17 500 unités « mild hybrid » vendues.




Philippe DALASSIO
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer