AccueilDossiersStreiff : "Nous voulons développer une offre pour les industriels"

Streiff : "Nous voulons développer une offre pour les industriels"

Spécialisé dans le génie climatique, l'entreprise Streiff veut élargir ses marchés du bâtiment vers l'industrie.
Streiff :
DR - Au centre, le président Pierre Streiff, entouré, à gauche par Emmanuel Ustjanowski, et à droite par Sylvain Audra

Dossiers Publié le ,

Le 3 novembre dernier, Pierre Streiff, président du groupe isérois éponyme, spécialisé dans le génie climatique, a présenté sa nouvelle feuille de route. "A mon arrivée, il y a un an, j'ai trouvé une entreprise à la notoriété forte, avec un bureau d'étude structuré, mais ancrée presque exclusivement sur le bâtiment. Pour se développer, on ne peut pas se limiter à adresser un seul marché. Grenoble a une densité d'industries qu'il faut savoir intéresser", explique Emmanuel Ustjanowski, directeur général de Streiff.

Fort de ce constat, et de l'acquisition opérée en 2018 de l'entreprise UCP, spécialisée dans la plasturgie, le pas a été franchi. "Nous voulons développer une offre pour les industriels, qui sont très consommateurs de nos métiers en matière de traitement d'air et de traitement des effluents."

Outil de production adapté

Le groupe, qui totalise 240 collaborateurs, enregistre un chiffre d'affaires de 40 M€, dont 14 M€ générés par les activités de Streiff, 13 M€ par Gillet et 13 M€ par Eolya, dont Pierre Streiff signale que le chiffre d'affaires atteindra 15 M€ en 2020. Pour être efficace le groupe Streiff devait disposer d'un outil de production adapté.

Trois ateliers ont ainsi été réalisés, sur le tènement de l'entreprise Streiff à Saint-Martin-le-Vinoux, moyennant un investissement du groupe de 600 000 €. Une évolution qui a aussi généré une dizaine d'embauches.

"Notre objectif n'est pas d'opposer bâtiment et industrie, mais il faut rééquilibrer les forces. Aujourd'hui, l'industrie ne représente que 10 % à 20 % de notre activité. Dans le business plan à cinq ans, j'envisage d'atteindre 30 %, pour aider à combler l'inertie et la fluctuation des cycles du bâtiment", poursuit le directeur général.

LIRE NOTRE DOSSIER "SPÉCIAL RELANCE DANS LE BÂTIMENT"

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 02 juillet 2022

Journal du02 juillet 2022

Journal du 25 juin 2022

Journal du25 juin 2022

Journal du 18 juin 2022

Journal du18 juin 2022

Journal du 11 juin 2022

Journal du11 juin 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?