AccueilCultureMusiqueStrauss vs Offenbach

Strauss vs Offenbach

Tradition viennoise, mais exception française, le concert du Nouvel An mobilise les deux orchestres lyonnais sur le registre de l'opéra.
Strauss vs Offenbach
© : DR - Beate Ritte interprète le rôle d'Adèle dans La Chauve-Souris de Strauss

CultureMusique Publié le ,

Chaque année, la télévision autrichienne installe ses caméras au Musikverein, l’une des plus prestigieuses salles de concert de Vienne. Rendez-vous le 1er janvier à 11 h 15 précises pour la captation et la diffusion, en direct, du concert du Nouvel An retransmis dans 72 pays avec une audience estimée à quelque 50 millions de spectateurs. Instauré lors de la première édition en 1939, le rituel n’a pas changé depuis. Le programme, constitué de valses et polkas de Johann Strauss père & fils, n’a pas changé lui non plus. Et comme toujours, le concert se termine sur trois bis, une polka rapide, une pièce de Strauss fils et pour finir la célèbre marche de Radetzky, de Strauss père, que le public rythme en frappant des mains. La longévité de la formule contribue au succès populaire d’une formule dans laquelle d’autres se sont engouffrés, à l’exemple des deux phalanges lyonnaises.

A l’Auditorium, l’ONL, placé sous la direction de Sasha Goetzel, jouera naturellement quelques valses et polkas de Strauss, comme tout bon concert du Nouvel An qui se respecte. Mais les musiciens marcheront sur les plates-bandes de l’opéra dans une série d’extraits de La Chauve-Souris, le chef d’oeuvre lyrique de Strauss fils, qu’interprètent Sophie Gardeladze, Beate Ritte, Lysianne Tremblay, Franz Supper et Henk Neven.
A l’Opéra, Kazushi Ono et des solistes du Roi Carotte, rejoints par Felicity Lott, interprètent des airs extraits d’opérettes d’Offenbach (La Belle-Hélène, La Périchole, Fantasio), de Strauss (Une Nuit à Venise) et von Suppé (Boccacio).

Auditorium, du 30 décembre au 2 janvier
Opéra de Lyon, le 31 décembre à 20 h

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?