AccueilEconomieLa Start-up qui change votre quotidienWoodTechno, la start-up lyonnaise qui veut fabriquer des granulés de bois en circuit court

WoodTechno, la start-up lyonnaise qui veut fabriquer des granulés de bois en circuit court

La start-up régionale a mis au point un procédé d’extrusion du bois pour fabriquer des granulés à partir de résineux et de feuillus.
WoodTechno, la start-up lyonnaise qui veut fabriquer des granulés de bois en circuit court
© Séverine Renard - José Brunet, créateur de WoodTechno, et Sophie Jullian, présidente de Pulsalys

EconomieLa Start-up qui change votre quotidien Publié le , 5512

José Brunet, expert de la filière bois, et Frédéric Becquart, chercheur au laboratoire Ingénieur des Matériaux Polymères à Saint-Etienne, veulent révolutionner la production de granulés de bois avec leur nouvelle technologie.

"Notre procédé innovant est basé sur l’extrusion bivis pour valoriser les co-produits de sciage comme les copeaux, sciures et plaquettes de bois", explique José Brunet.

Cette technologie brevetée, moins coûteuse et énergivore que le process traditionnel, s’adressera aux scieries, notamment petites et moyennes, pour leur permettre de produire directement sur site, puis de vendre localement les granulés de bois.

"Nous favorisons ainsi les circuits courts", se félicite José Brunet

Il ajoute que la chaîne de production transforme aussi bien les essences de résineux que de feuillus.

Un site industriel dans le Cantal en 2024

En juillet, un pilote semi-industriel sera installé à Saint-Etienne, à côté du Cetim.

"Ce pilote, qui représente un investissement de 700 000 €, permettra de passer d’une production de 3-4 kg/heure en laboratoire à une production de 300-400 kg/heure", indique le dirigeant.

L’étape suivante est prévue à l’horizon 2024 dans le Cantal où José Brunet, propriétaire de la Scierie du Milieu, mettra en service un démonstrateur industriel d’une capacité de 4 tonnes par heure.

Sur la dernière décennie, le marché des granulés de bois affiche une croissance de 10 % par an et laisse donc entrevoir de belles perspectives pour WoodTechno.

"Cette cleantech que nous soutenons depuis 2019 suite à l’appel à projets Tech4Eath contribue à la relocalisation et à la souveraineté industrielles", souligne Sophie Jullian, présidente de Pulsalys.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 21 mai 2022

Journal du21 mai 2022

Journal du 14 mai 2022

Journal du14 mai 2022

Journal du 07 mai 2022

Journal du07 mai 2022

Journal du 29 avril 2022

Journal du29 avril 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?