AccueilCollectivitésSRADDET : un schéma territorial « équilibré » pour la Région

SRADDET : un schéma territorial « équilibré » pour la Région

SRADDET : un schéma territorial « équilibré » pour la Région
Auvergne-Rhône-Alpes, une région grande comme la Suisse avec 8 millions d'habitants

Collectivités Publié le ,

Il ne s'agit pas d'un énième document administratif qui compilerait des schémas stratégiques déjà existants. Ce SRADDET, inhérent à chaque région française, est un outil de planification, et s'impose notamment aux Scot, PLU et autres plans liés à l'aménagement du territoire.

Celui-ci s'inscrit dans la démarche baptisée Ambition Territoires 2030, dont l'objectif est de fixer pour Auvergne-Rhône-Alpes des axes de développement pour les grands bassins de vie en cohérence les uns avec les autres, de « définir une vision unifiée du territoire à l'horizon 2030 » indique-t-on à la Région ; et prenant en compte le développement global, les grands projets les plus impactant comme par exemple la ligne ferroviaire transalpine Lyon-Turin.

« Notre territoire grand comme la Suisse avec 8 millions d'habitants, d'une superficie équivalente à l'Irlande (ndlr : 70 000 m2) et avec un PIB égal à celui du Portugal (244 Md €) , sans oublier ses grands pôles urbains et ses vastes zones rurales protégées, doit s'organiser à travers un schéma ambitieux mais simple » présentait ainsi Laurent Wauquiez, président de la Région Aura. Et ce dernier d'ajouter : « Il s'établira bien évidemment avec les différents territoires concernés et leurs collectivités respectives afin d'être le mieux équilibré possible ».

Cette cohésion porte aussi bien sur le développement des espaces ruraux et urbains que sur la production d'énergie. Sur ce dernier point, la Région indique qu'elle compte lutter sur « le développement chaotique des éoliennes qui répondent trop souvent à des motivations purement financières d'opérateurs arguant auprès des collectivités d'opportunités de subventions disponibles ».

Lyon-Trévoux
Pas de train mais un bus « à haut niveau de services »

La Région a tranché en faveur d'une ligne de bus à haut niveau de services (BHNS) pour relier Lyon à Trévoux, mettant ainsi fin à un dossier de longue date pour le raccordement entre les deux cités. Si un projet de tram-train avait été évoqué, Laurent Wauquiez précise que cette piste n'était pas optimale puisqu'elle la ligne en question n'aurait pas permis de relier la commune aindinois au hub de la Part-Dieu pour cause de congestion ferroviaire, mais seulement la gare de Sathonay, ce qui aurait impliqué pour les usagers de reprendre un autre train pour terminer le trajet.

Présenté comme moins coûteux que le train (20 à 30 % d d'économie en investissement et 50% en moins pour les frais de maintenance, le BHNS propose des fortes fréquences à des horaires élargis (notamment soirées et week-end), une circulation quasiment en site propre ainsi qu'un plancher bas pour l'accès facilité aux personnes handicapées.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?