AccueilActualitéSociétéSpectacle vivant - Le théâtre en culottes courtes

Spectacle vivant - Le théâtre en culottes courtes

Nino D’Introna tire sa révérence au TNG avec la dernière affiche du festival Ré-Génération. En décembre dernier, Nino D’Introna a laissé les rênes du TNG à Joris Matthieu.

ActualitéSociété Publié le ,

Nino D’Introna tire sa révérence au TNG avec la dernière affiche du festival Ré-Génération.


En décembre dernier, Nino D’Introna a laissé les rênes du TNG à Joris Matthieu. Après dix ans à Lyon, il reprend sa liberté. Grâce au « parachute » de 150 000 €, accordé pendant trois ans par le ministère de la Culture à tous les anciens directeurs de Centres dramatiques nationaux, l’homme de théâtre italien va fonder sa compagnie. Annick Bajard, qui le conseillait au TNG, le suit dans ce nouveau défi. Mais avant de quitter tout à fait la salle de la rue de Bourgogne, à Vaise, Nino D’Introna aura le plaisir de savourer le dernier festival Ré-Génération. La 9e édition de ce festival international de théâtre pour jeune public donne l’occasion au tandem de réunir une partie des compagnies qui l’ont accompagné dans cette aventure. Onze compagnies issues des quatre régions moteurs de l’Europe (Rhône-Alpes, Lombardie, Catalogne, Bade-Wurtemberg) se disputeront les faveurs du public. Armé de pinceaux et de beaucoup d’imagination, l’Allemand Joachim Torbahn réinvente Le vaillant soldat de plomb d’Andersen. Avec CloC, Jérôme Helfenstein et Maxime Delforges transportent les spectateurs dans un univers aux confins du cirque. La troupe catalane Maduxia Theatre s’inspire des tableaux de Sol Lewitt pour esquisser Dot, un spectacle poétique qui fusionne danse, théâtre, arts plastiques et nouvelles technologies. A travers l’histoire de Garçonne, Elsa Imbert et ses complices de la Comédie de Saint-Etienne abordent, avec humour et finesse, la question de la discrimination. On peut également embarquer pour un voyage ludique pour Happy Haha, avec la chorégraphe espagnole Mercedes Boronat.
D’autres propositions complètent l’affiche 2015 –une dizaine de spectacles au total – que clôture Cédric Marchal, l’un des comédiens fétiches de Nino D’Introna, qui propose Et pourquoi pas la lune ?, un spectacle de « cabaret contagieux » où il pourra enfin faire « tout ce que Nino m’a interdit de faire sur scène ». Une manière de tirer sa révérence en rendant hommage à ceux qui lui ont permis de réussir ses mandats à la tête du TNG.

A.M.


Festival Ré-Génération, jusqu'au 16 janvier. www.tng-lyon.fr

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?