AccueilCultureEnchèresSouvenirs historiques et militaria aux Brotteaux

Souvenirs historiques et militaria aux Brotteaux

Souvenirs historiques et militaria aux Brotteaux
Mexique, Ordre de Notre-Dame de Guadaloupe, plaque de Grand-Croix estimée 1 200 / 1 500 EUR

CultureEnchères Publié le ,

Affaire de spécialistes le 8 février aux Brotteaux sous le marteau de Maître Claude Aguttes, avec la dispersion d'un important ensemble de médailles, valeurs militaires et autres plaques de Grand-Croix. Histoire de se renseigner sur le sujet, la vente débute sur divers lots de documentation avant de passer rapidement au cœur du sujet avec notamment sous la référence 34, cette plaque de Grand-Croix de l'Ordre allemand de l'Aigle rouge. En argent, émail et pierre blanche, cette plaque est attendue entre 400 et 500 € malgré quelques manques. Plus rare encore, une autre plaque de Grand-Croix en vermeil et émail, cette fois de l'Ordre mexicain de Notre-Dame de Guadaloupe, est elle estimée entre 1 200 et 1 500 € tandis qu'une troisième commémorative de l'Ordre royal du Cambodge est espérée pour sa part entre 700 et 800 €.

Peut-être plus courantes, un lot de deux valeurs militaires italiennes attribuées devrait trouver preneur entre 300 et 350 € tout comme cet Ordre du Kim Kam, Annam, en or et passementerie ou cette médaille de l'Ordre perse du Lion et du Soleil estimés tous deux 350 / 400 €. A noter, pour les amateurs débutants ou moins fortunés, que de nombreux lots seront soumis aux enchères avec des estimations annoncées entre 50 et 100 €.

Mercredi 8 février à 14 h 30, Lyon-Brotteaux, catalogue complet et horaires d'expositions sur www.aguttes.com

De Filla à Combas chez de Baecque & Associés

14e volet des ventes intitulées « Regards sur le XXe siècle » à l'Hôtel des ventes de la rue Vendôme, avec un catalogue où choix et qualité rivalisent sans complexe. Tableaux, sculptures et photographies occupent la première partie de cette vente, avec en point d'orgue la vente d'une superbe Composition cubiste aux fruits et à la bouteille, huile sur toile d'Emil Filla datée de 1926 pour laquelle l'estimation atteint quand même 30 000 à 50 000 €.

Plus loin au catalogue, on retrouve deux huiles de Jean Souverbie, l'une sur panneau nommée Marchande de poissons à Saint-Tropez, l'autre sur toile intitulée Amphitrite, toutes deux respectivement estimées 8 000 et 12 000 €. Jacques Truphémus occupe également une belle place au catalogue avec d'abord un Soleil d'hiver sur la Mer du Nord, huile sur toile estimée 7 000 / 10 000 € mais aussi et pour une estimation identique, Village hollandais, autre huile sur toile de l'artiste lyonnais.

Plus contempoprain, on retient Raoul, 1982, une acrylique sur toile de Robert Combas de dimensions 97x117, pour une estimation annoncée entre 12 000 et 15 000 € mais aussi, et pour la petite histoire, un exceptionnel Livre d'Or de Jacqueline Lévine, attachée de presse de l'Hôtel Le Richemond à Genève, Livre d'Or attendu entre 2 000 et 3 000 € dans lequel l'attention s'arrête à la lecture des signatures de Sophia Loren, Marc Simenon, Rudolf Noureev ou encore Louis de Funès, mais surtout sur celle d'Hergé avec un superbe dessin de Tintin et Milou en dédicace.

En deuxième partie dès 18 h, à suivre un bel ensemble de design avec notamment une étonnante poubelle de Zhen Chen estimée tout de même entre 15 000 et 20 000 € mais de nombreuses pièces de mobilier dont une longue table basse de Pierre Lebe en placage d'ardoise dans un entourage de chêne pour laquelle on attend 1 500 à 2 000 €.

De Baecque & Associés, Nouvel Hôtel des ventes, samedi 11 février à 14 h 30 et 18 h, catalogue complet et horaires d'expositions sur www.debaecque.fr

Adjugés !

61 500 € frais inclus ! C'est la superbe enchère atteinte le 26 janvier sous le marteau de Maître Bérard et Péron du Groupe Ivoire par une lettre autographe signée d'Arthur Rimbaud. Adressée à Ugo Ferrandi (1852-1928), explorateur italien, cette lettre postée depuis Aden en 1888 était initialement estimée entre 10 000 et 12 000 €. Dans la même vente, on retenait également plusieurs lettres de Gustave Flaubert adressées à Mademoiselle Leroyer de Chantepie. L'une datée du 30 mars 1857 répondant à une comparaison à la Bovary atteignait 7 872 € (frais inclus), l'autre datée du 19 juin 1876 évoquant les derniers instants de madame Sand atteignait pour sa part 7 995 € (frais inclus).

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 21 mai 2022

Journal du21 mai 2022

Journal du 14 mai 2022

Journal du14 mai 2022

Journal du 07 mai 2022

Journal du07 mai 2022

Journal du 29 avril 2022

Journal du29 avril 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?