AccueilActualitéSoufflet, minotier bio et tricolore !

Soufflet, minotier bio et tricolore !

Surfant sur la vague du bio, Soufflet vient d'inaugurer le premier moulin bio du groupe à Lozanne (69) en présence de quelques personnalités et de nombreux professionnels de la boulangerie. Pour ce groupe, Moulins Soufflet et Soufflet Agriculture, la volonté est bien d'investir et de développer des infrastructures stratégiques pour des farines bio, labellisées Origine France.
Soufflet, minotier bio et tricolore !
© Michel Godet 2019

Actualité Publié le ,

En lieu et place de l'ancien moulin traditionnel de Lozanne et après quelques années de mise en sommeil pour cause de rénovation, le nouveau moulin bio a fait totalement peau neuve à hauteur d'un investissement de 3 millions d'euros. Il appartient à Soufflet depuis 1987. Totalement automatisé, fonctionnant avec deux collaborateurs, et à la pointe des nouvelles technologies, le moulin , doté d'une capacité de stockage de 3 500 tonnes, permettra de produire 7 jours sur 7 et H24 en période de croisière 24 000 tonnes de farines en cylindres ou en meules en pierre (production journalière de 100 tonnes contres 200 auparavant), issues de blés hexagonaux bio, selon l'adage «du champ au consommateur» au sein d'une agriculture biologique qui ne laisse la part à aucun compromis qualitatifs, ni organoleptiques, en totale cohérence avec les derniers Etats généraux de l'alimentation.

A n'en pas douter, les artisans boulangers et industriels du marché sauront trouver la farine optimale pour leurs différentes productions de panification.

Pour mémoire, dans un secteur boulangerie-viennoiserie-pâtisserie bio particulièrement dynamique, on note qu'un français sur 4 a consommé en 2017 du pain bio, dont 18% de nouveaux consommateurs.

Le geste inaugural

Dirigé par Jean-Michel Soufflet (président du directoire), le groupe éponyme de 7041 collaborateurs présents dans 19 pays avec 58 sites industriels, est un groupe familial agroalimentaire français à visée internationale, intervenant sur le blé certes, mais aussi sur l'orge et la filière maltée, le riz, les céréales et les légumes secs dans une démarche identique. « Le bio est l'avenir, quand bien même il n'est pas accessible à tous».

Avce 190silos de collecte, le groupe récolte 4,2 millions de céréales par an et réalise un CA de 4,448 miulliards d'euros de CA.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?