AccueilCultureSpectacle vivantSolo, le nouveau show d'Arturo Brachetti à voir aux Célestins

Solo, le nouveau show d'Arturo Brachetti à voir aux Célestins

Le plus grand des acteurs transformistes du monde, internationalement connu pour sa houppette, investit la grande scène du théâtre des Célestins pour son dernier spectacle, Solo.
Solo, le nouveau show d'Arturo Brachetti à voir aux Célestins
Paolo Ranzani - Solo d'Arturo Brachetti

CultureSpectacle vivant Publié le ,

Il a fêté ses 60 printemps cette année mais il en fait facilement 15 de moins. C'est que pour garder la cadence il faut rester en forme. Arturo Brachetti est le plus grand acteur transformiste au monde et il enchaîne les changements de costumes à la vitesse de la lumière. Il figure d'ailleurs dans le livre Guinness des records pour cet exploit qu'il réalise en moins de 2 secondes. Et c'est vrai que son nouveau show, lancé à l'automne au 13 art, impressionne par sa vélocité. Accompagnée d'une maison de poupée, il nous embarque dans ses souvenirs et ça décoiffe, même si sa houppette reste toujours bien dressée.

C'est fou que peut faire cet homme-là seulement avec un rond de feutre et un trou au milieu : en un clin d'oeil celui-ci devient bicorne de Napoléon, cornette de religieuse, mitre de pape, bref, toute une galerie de personnages tous plus croquignolesques les uns que les autres. Sans compter son imitation inimitable d'Elvis Presley, son évocation irrésistible des Beatles, et d'autres figures surprenantes. En tout, il réalise en une heure et demi pas moins de 100 changements de costumes, passant avec le même bonheur de Edith Piaf à Madonna, de Spok à Batman, de la fée clochette (très drôle!) à Blanche Neige, de Sherlock Holmes à Schrek.

Sans oublier des numéros d'illusionnisme, comme cette brassée de fleurs de papier qu'il fait apparaître d'un cône de papier pour évoquer le printemps sur Les 4 saisons de Vivaldi, une des séquences poétiques d'un Solo (c'est le titre du spectacle) qui ne manque pas de trouvailles. On appréciera également la séquence ombres chinoises où le maître du « quickchange » fait apparaître tout un bestiaire domestique de chiens, lapins et autres oies et canards qu'il imite à la perfection avec ses doigts pliés ou encore ce tableau de sable qu'il réalise en direct et qui se transforme sous ses mains magiques.

Un show où l'on sans crainte emmener toute la famille de 7 à 77 ans avec la certitude de contenter (à peu près) tout le monde. Parfait pour les fêtes !

Théâtre des Célestins, jusqu'au 31 décembre, www.theatredescelestins.com

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 05 août 2022

Journal du05 août 2022

Journal du 30 juillet 2022

Journal du30 juillet 2022

Journal du 23 juillet 2022

Journal du23 juillet 2022

Journal du 16 juillet 2022

Journal du16 juillet 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?