AccueilActualitéSociétéSolidarité / Entreprises des possibles : un bon départ malgré la crise

Solidarité / Entreprises des possibles : un bon départ malgré la crise

Créée fin janvier 2019 par Alain Mérieux, L'Entreprise des Possibles mobilise précisément les entreprises pour les sans-abri dans la métropole lyonnaise.
Solidarité / Entreprises des possibles : un bon départ malgré la crise
Alain Mérieux (©copie d'écran)

ActualitéSociété Publié le ,

En 18 mois, ce collectif de 17 entreprises au début (dont Algoé, Groupe Apicil, BioMérieux, Crédit Agricole, CIC, EDF, Institut Mérieux, Sanofi, Seb, Visiativ, Huttopia etc.) a réussi à mobiliser 55 entreprises, 32 000 salariés. Le financement : les salariés font don de jours de congés payés que l'entreprise reverse à l'Entreprise des Possibles.

Patrick Lepagneul, ancien DRH, est délégué général, « Depuis sa création, dit-il, l'Entreprise des Possibles a contribué à aider 1 500 personnes, donnant un toit à 500 d'entre elles ».

630 000 € ont été récoltés en 2020, 3 fois plus qu'en 2019 malgré la crise Covid. Pour 2021, L'Entreprise des Possibles a reçu 40 projets pour en retenir 11 autour des besoins des mineurs isolés et des femmes avec enfants.

Parmi les projets pour femmes à la rue seules ou avec enfants : la “Halte des femmes” (25 petites structures) qui sort de terre; ou de “la Base” à Villeurbanne; ou un projet d'accueil d'urgence, dans l'ancien hôpital Antoine-Charrial de Francheville.

En 2021, L'Entreprise des possibles lance une plate-forme pour le bénévolat des salariés.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?