AccueilIndustrieSolexia joue les premiers couteaux

Solexia joue les premiers couteaux

Hervé Kratiroff et Eric Versini renforcent leur pôle Arts de la table avec l'acquisition de la marque Albert de Thiers
Solexia joue les premiers couteaux
© JL Mege - Hervé Kratiroff et Eric Versini ont des ambitions à l'international

EconomieIndustrie Publié le ,

La société de coutellerie Albert de Thiers – 14 salariés et 2 M€ de chiffre d’affaires- enrichit le pôle Arts de la table constitué par le groupe Solexia après le rachat de Jodas-Pradel en 2010. Bénéficiant d’une histoire et d’une notoriété sur lesquelles peuvent capitaliser Hervé Kratiroff et Eric Versini, la nouvelle marque destinée aux particuliers est distribuée principalement dans les GMS.
« Chacune des deux entités conservera son identité propre, soulignent les deux dirigeants. Mais nous prévoyons, d’ici la fin de l’année 2017, de réunir les équipes au sein d’une même unité, sur le site de Jodas, où nous investissons 1,5 M€. Avant 2020, une nouvelle marque de coutellerie, productrice à Thiers devrait rejoindre ce pôle qui ne cache pas ses ambitions à l’international. Cette prise de contrôle s’inscrit dans une stratégie de croissance externe stimulée par l’entrée au capital de Garibaldi Participation, filiale de la Banque Populaire Loire et Lyonnais, à hauteur de 30 % en 2014.
Le pôle Arts de la table représente 19 % du chiffre d’affaires de Solexia qui franchit ainsi la barre des 53 M€. Les pôle Agro et Gastronomie complètent l’activité. Le premier, qui représente 34 M€, regroupe les Salaison du val d’Allier, la maison Chillet, Max Poulet et Volailles Vey. Le second, plus modeste, se résume à Burgundy Lounge, restaurant gastronomique des quais de Saône à Lyon. Deux autres sociétés complètent le portefeuille, Groupe Valorel (immobilier) et surtout RMP Caraïbes (7,3 M€) qui opère dans le fret maritime entre les îles de St Matin et St Barthélemy.
Hervé Kratiroff et Eric Versini déploient une réelle stratégie industrielle. En témoignent les derniers investissements : 0,55 M€ dans l’acquisition de bâtiments d’élevage pour VEY, agrandissement de l’unité des Salaisons du Val d’Aller et surtout la construction d’un atelier de production de 4 500 m2 pour la Maison Chillet, soit un investissement de 3 M€ pur une livraison à l’automne 2018.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?