AccueilSpectacle vivantThéâtre / Soleil blanc, une fable écologique aux Célestins

Théâtre / Soleil blanc, une fable écologique aux Célestins

Le théâtre des Célestins offre une fable écologique à son public, Soleil Blanc, une pièce créée en octobre dernier au Grand R-scène nationale de la Roche-sur-Yon par Julie Berès et la compagnie des Cambrioleurs.
Théâtre / Soleil blanc, une fable écologique aux Célestins
Axelle de Russé - Soleil blanc, mise en scène de Julie Berès

CultureSpectacle vivant Publié le ,

L'écologie est dans toutes les bouches. Et pour cause, les gens commencent à prendre conscience, chiffres à l'appui, que la biodiversité est en chute libre, les océans s'acidifient à toute vitesse, l'air devient de plus en plus irrespirable, etc... Pas étonnant à ce compte-là que la problématique se retrouve dans les théâtres et que Julie Berès, qui affectionne particulièrement les sujets de société brûlants s'en empare.

L'idée lui est venue un jour, alors qu'elle lisait une histoire à son fils. Elle a soudain réalisé que les animaux qui le fascinaient avaient déjà disparu ou étaient en voie de disparition. Elle a donc souhaité « déplacer notre regard à la nature et questionner ce qu'on lègue à nos enfants ». Par le biais d'une pièce découpée en trois parties, elle tente de questionner les spectateurs et les spectatrices sur leur regard sur la nature, les rapports qu'ils/elles tissent avec celle-ci et ce qu'elle va devenir.

Parce que, selon Julie Berès, la réponse essentielle est dans l'éducation, elle et son équipe sont allées filmer des enfants issus de milieux divers, et ayant des expériences différentes de l'autorité, de l'école, de l'éducation et de la nature, qui ouvrent le spectacle.

La deuxième partie convoque un conte inédit de Joël Jouanneau qui raconte l'histoire d'un enfant recueilli par une louve, puis par un humain étrange tandis que elle se termine par un « oratorio » composé avec l'aide de Kevin Keiss qui mélange les déclarations de scientifiques, journalistes, chercheurs ou écrivains qui se questionnent sur la sixième extinction de masse qu'est en train de vivre la planète bleue.

Porté par des images magnifiques et une scénographie plutôt intelligente, ce Soleil blanc nous éclaire de sa poésie !

Théâtre des Célestins, 16 au 23 janvier, www.theatredescelestins.com

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?