AccueilEconomieSocreha lève 200 000 € en crowdlending

Socreha lève 200 000 € en crowdlending

Implantée à Meyzieu, la PME de vingt personnes, spécialisée dans l'agencement d'espaces de détente pour les entreprises, a tenté le crowdlending avec Look&Fin, une plateforme belge de prêt participatif.
Socreha lève 200 000 € en crowdlending

Economie Publié le ,

Lire aussi la suite de notre dossier (cliquez sur les liens)

Une bonne équipe et un bon projet trouvent toujours du cash

Speakplus convainc fonds et business angels d'investir 160 000 €
Se préparer avec plan PME Levées de fonds
Où lever des fonds?

« J'avoue avoir été septique sur le concept, lance Lionel Dard, dirigeant de l'entreprise créée en 2012. Le crowdlending correspond au financement d'un projet à l'instant T et se révèle idéal pour une petite structure sans faire entrer des investisseurs au capital. Les 200 000 € levés soutiennent mon besoin en fonds de roulement, non financé par les partenaires bancaires classiques, afin d'accompagner l'accélération de ma croissance organique. »

En novembre 2015, Lionel Dard se rapproche de Look&Fin et démarre la préparation de son dossier. « Nous avons attendu le bilan pour le finaliser. La préparation exige du temps pour fournir des données financières précises qui détermineront différents éléments lors de la négociation : le taux, le montant et la durée du prêt accordé. C'est un vrai travail pour convaincre les prêteurs. »

Le taux moyen accordé par la plateforme de prêt participatif avoisine les 8 %. « Les taux sont élevés, concède Lionel Dard dont la PME a réalise 2,1 M€ de chiffre d'affaires en 2015, avec un résultat net positif, et mise sur plus de 3 M€ pour 2016. Mais la somme dont nous avions besoin, sur 36 mois, nous aide à financer des études et notre BFR car nous travaillons avec des grandes entreprises, aux délais de paiement parfois longs. »

Socreha évolue sur un marché de niche avec des domaines de compétences plutôt traditionnels. La PME de Meyzieu imagine les espaces détente des entreprises, des institutions et des cafétérias des établissements de santé. « Nous ne sommes pas de simples menuisiers mais n'évoluons pas non plus dans les nouvelles technologies, analyse Lionel Dard. Nous prospérons sur un marché qui intéresse le BtoB. » D'ailleurs la demande de prêt proposée sur le compartiment Premium de Look&Fin avec des investisseurs professionnels a été bouclée en une nuit. « Mise en ligne à 19h30, l'offre était clôturée à 7h le lendemain », se réjouit celui qui fera à nouveau appel au crowdlending sans hésiter.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?