AccueilEconomieLa Start-up qui change votre quotidienSmash rend le transfert de fichiers communicant

Smash rend le transfert de fichiers communicant

L'échange de fichiers lourds entre entreprises prend de l'ampleur. L'équipe de Smash l'a imaginé productif en permettant de diffuser des messages de communication pour les entreprises lors des temps d'attente de téléchargement par exemple. La plateforme freemium recense 20 000 utilisateurs actifs à fin mai 2018.
Smash rend le transfert de fichiers communicant
DR - Smash transfert les fichiers lourds et communique

EconomieLa Start-up qui change votre quotidien Publié le ,

« Intégrer des fonctionnalités puissantes pour le transfert de fichiers de plus en plus lourds au regard de la digitalisation croissante des entreprises et proposer une solution de communication pour faire de chaque envoi un canal de communication supplémentaire pour l'entreprise », tels sont les objectifs de Smash, une start-up lyonnaise créée en 2016 par Romaric, Olivier et Rémi Gouedard-Comte et Timothée Fleury.

Sur le marché BtoB, le service freemium lancé en septembre 2016 comptait 120 000 utilisateurs dont 20 000 utilisateurs actifs chaque mois à fin mai 2018. Smash Premium, avec des services payants pour les entreprises utilisatrices, a permis de convaincre 1 500 abonnés. Il propose notamment une disponibilité des fichiers pendant 365 jours (quand d'autres plateformes ne les conservent que quelques jours) ou encore la personnalisation du design de sa page de téléchargement avec l'apparition du logo de l'entreprise émettrice.

Smash mise sur deux sources principales de revenus : l'abonnement avec Smash Premium et un tarif en fonction du nombre d'utilisateurs dans l'entreprise ; le sponsoring avec Smash Freemium qui génère un tarif en fonction de l'audience. L'entreprise vise dans les trois ans, 1 million d'utilisateurs actifs par mois, 60 000 abonnés et près de 3 M€ de chiffre d'affaires.

Pour servir ses ambitions, Smash cherche à lever « 300 000 €, voire 500 000 € », notamment auprès d'investisseurs mobilisés par Go Funding de la CCI Lyon Métropole. « Ces fonds visent à intensifier les actions de communication et commerciales et à développer, via la blockchain, un nouveau service permettant la traçabilité des envois et des réceptions des fichiers », explique Romaric Gouedard-Comte.

La jeune entreprise affirma avoir déjà convaincu la Région Auvergne-Rhône-Alpes, la Mairie de Paris, GL events, Amaury Sport et même Universal Music.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 22 janvier 2022

Journal du22 janvier 2022

Journal du 15 janvier 2022

Journal du15 janvier 2022

Journal du 06 janvier 2022

Journal du06 janvier 2022

Journal du 01 janvier 2022

Journal du01 janvier 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?