AccueilIndustrieSieve France vise l'Europe

Sieve France vise l'Europe

Acteur majeur du marché français de l'isotechnie, Sieve France s'attaque, sous l'impulsion de son nouveau directeur général, Eric Maillet, au marché européen.
Sieve France vise l'Europe
Photo S.Borg - Eric Maillet, directeur général et Louis Goyer, président de Sieve France

EconomieIndustrie Publié le ,

Implanté à Villeurbanne, Sieve France (12 salariés, 3 M€ de chifre d'affaires en 2015) opère, depuis plus de 25 ans, sur le marché de l'isotechnie, un procédé industriel nécessitant de protéger un produit et son manipulateur de l'environnement. Fondée par Louis Goyer, elle conçoit et développe ses propres isolateurs, accessoires, produits de désinfection et solutions intégrées destinés essentiellement aux pharmacies des hôpitaux publics et des cliniques privées.
"L'isolateur permet de réaliser des préparations en chimio/biothérapie, en nutrition parentérale, mais aussi des collyres, des antibiotiques et des poudres. Le caisson étanche protège tout aussi bien les produits que les manipulateurs. Il a les mêmes fonctions qu'une salle blanche ou propre, tout en étant plus flexible et économique", explique Louis Goyer, co-directeur général de Sieve France, qui équipe aujourd'hui près de 120 sites, dont celui de l'Hôpital européen Georges Pompidou à Paris.

Afin de poursuivre son rythme de développement, 10% de croissance annuelle en moyenne, et assurer la pérennité de l'entreprise, le fondateur vient de céder 50% de ses actifs à Eric Maillet, ancien cadre de bioMérieux et Novartis, dans une optique de "vente-transmission qui pourrait durer de 3 à 5 ans". LouisGoyer et Eric Maillet deviennent co-directeur général, ce dernier étant particulièrement en charge de l'export. "Je souhaitais reprendre une entité marquée par une mission de santé aux forts potentiels de développement international. Dans un contexte européen général, marqué par la maîtrise des coûts de santé, nos solutions trouvent un écho très favorable ", affirme celui qui a déjà posé des jalons en Suisse et au Bénélux tout en travaillant sur l'Allemagne et l'Autriche.

"Plus qu'un repreneur, je cherchais une personnalité. Eric Maillet a la culture du sérieux et des compétences indispensables pour assurer le développement de Sieve France", poursuit Louis Goyer. Au-delà de l'Europe, Sieve France mise sur sa technologie et son savoir-faire pour séduire d'autres secteurs d'activités notamment l'industrie agro-alimentaire.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?