AccueilCollectivitésSiemly : de l'eau qui vient de loin !

Siemly : de l'eau qui vient de loin !

C’est toujours un motif d’étonnement, de raillerie, une anecdote croustillante : certains habitants des bords de Loire boivent de l’eau… du Rhône ! Et ce, depuis très longtemps.

Collectivités Publié le ,

Avant-guerre, les réseaux d’eau utilisaient principalement les sources qui sont nombreuses dans les Monts du Lyonnais et que certaines communes mettent encore à contribution. Mais ces sources ont rapidement atteint leurs limites. On a envisagé un temps un barrage sur la Coise, qui n’aurait pas suffit. On a pensé à la nappe du fleuve Loire. Mais elle est quasi inexistante et l’été, certaines zones sont complètement sèches. Alors on s’est tourné vers le fleuve Rhône qui, lui, fournit le précieux liquide à profusion. En 1948, est donc né un syndicat de 24 communes, qui a acheté un terrain à la municipalité de Grigny (L’Ile du Grand Gravier), sur le bord du fleuve, pour y installer des puits et une station de pompage. Aujourd’hui, on compte deux stations et huit puits sur un espace de 26 ha, véritable havre de paix naturel qui fait d’ailleurs l’objet d’études de la FRAPNA. Petit à petit, de nombreuses communes se sont ralliées à cette solution. Elles sont aujourd’hui 74, dont 47 dans le Rhône et 27 dans la Loire. Cela fait du Syndicat Intercommunal des Eaux des Monts du Lyonnais et de la Basse Vallée du Gier, le plus important syndicat des eaux du Rhône. Avec, bien-sûr, des spécificités liées à la géographie …/…


Lire la suite dans le Tout Lyon Affiches n° 5083 du samedi 11 janvier 2014…

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?