AccueilEconomieLa Start-up qui change votre quotidienSibius déploie une technologie pour détecter l'autisme

Sibius déploie une technologie pour détecter l'autisme

Comme un thermomètre mesure la température ou un tensiomètre calcule la tension, Sibius compte faire de sa technologie, un nouvel outil de mesure pour mieux détecter les troubles neurocognitifs comme l'autisme chez les enfants, sa première cible.
Sibius déploie une technologie pour détecter l'autisme

EconomieLa Start-up qui change votre quotidien Publié le ,

Un quart de la population mondiale risque d'être touché par une maladie mentale ou neurologique, dont 50 % avant l'âge de 14 ans. Or, peu d'outils existent pour détecter des signes neurologiques défaillants précoces. Sibius, créée à Lyon à l'automne 2019, entend déployer une technologie issue du département neurosciences cognitives de l'Institut des sciences cognitives Marc Jeannerod, de l'université Claude Bernard Lyon 1 et du CNRS. « L'application consiste à détecter le chemin mental d'un enfant lorsqu'on lui fait suivre sur une tablette, avec son doigt, une image floutée. Cette action permet de déterminer sa signature neurotypique et de détecter des troubles cognitifs », explique le co-fondateur de Sibius, Guillaume Bezie.

Cette technologie de digitracking est une transposition de l'eye-tracking. « Depuis plus d'une dizaine d'années, la recherche a montré l'intérêt fondamental de l'analyse visuelle par eye-tracking pour détecter certains troubles neurocognitifs. Mais ces dispositifs restent contraignants, coûteux et inutilisables en pratique médicale courante. Angela Sirigu, de l'Institut des sciences cognitives, et son équipe ont conçu un dispositif plus simple et plus économique, le digitracking », dit la jeune entreprise soutenue par Pulsalys et accompagnée par Fabrice Plasson (Amoéba).

La start-up entre dans une phase de collecte des données d'exploration grâce à des collaborations avec des centres hospitaliers et des structures dédiées à la petite enfance. Sibius vise une certification officielle pour l'Europe et les Etats-Unis en 2022. Sa clientèle première sera les orthophonistes, les neuropédiatres, les spécialistes de l'autisme ou alors les services de prise en charge des enfants nés prématurément présentant un risque plus important de développer des troubles du neuro-développement.

Une levée de fonds d'1,7 M€, dont 700 000 € nécessaires aux démarches de certification, sera lancée début 2020.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?