AccueilIndustrieSeb : acquisition stratégique en Allemagne

Seb : acquisition stratégique en Allemagne

Seb, le leader français du petit électroménager, a indiqué en début de semaine qu'il avait finalisé l'acquisition de WMF, société allemande spécialisée dans les percolateurs, les couverts chics et les batteries de cuisine.
Seb : acquisition stratégique en Allemagne
Thierry de la Tour d'Artaise

EconomieIndustrie Publié le ,

Coup de maître pour Thierry de la Tour d’Artaise. Le patron de Seb vient en effet de signer la plus importante acquisition de l’histoire de son entreprise, en prenant le contrôle de l’Allemand WMF. Pour cela, le leader français du petit électroménager n’a pas hésité à débourser 1,7 Md€, dont 700 M€ qui correspondent à la reprise des dettes financières de la société basée outre-Rhin. Un effort financier conséquent, mais qui correspond au potentiel de la cible et surtout à la concurrence exceptionnelle sur ce dossier. Electrolux, Delonghi et plusieurs autres acteurs majeurs du marché s’étaient en effet positionnés.
Car le jeu en valait la chandelle. Pour Seb, la reprise de WMF va engendrer une progression de 22 % du chiffre d’affaires, qui s’établit désormais à 5,8 Md€. « Nous devenons ainsi l’un des tout premiers industriels du secteur dans le monde », analyse Thierry de la Tour d’Artaise. Optimiste, le patron de Seb a d’ailleurs été suivi dans son analyse par le marché, puisque le titre de l’entreprise lyonnaise a bondi de 12 % suite à cette opération, atteignant ainsi un nouveau sommet historique. L’acquisition de WMF va permettre au groupe d’améliorer son bénéfice net par action dès la première année pleine », assure Thierry de la Tour d’Artaise.
Les analystes s’interrogent cependant sur la véritable raison de cette acquisition. Pour certains, c’est avant tout dans l’optique de défendre son territoire face à l’arrivée possible d’un concurrent asiatique, que Seb a fourni un tel effort. WMF avait en effet été estimé à 600 M€ en 2012 lors de son rachat par KKR, firme d’investissement américaine. « L’endettement de l’entreprise a fondu », rétorque Thierry de la Tour d’Artaise pour défendre son choix. Avant de rappeler que Seb profitera de ce nouveau fleuron, spécialisé dans les percolateurs, les couverts chics et les batteries de cuisine, pour prendre pied solidement de l’autre côté du Rhin. « WMF emploie 5 700 personnes et dispose de 8 unités industrielles », rappelle-t-il enfin. Suite à cette acquisition, Seb devient d’ores et déjà numéro un des poêles et casseroles en Allemagne et s’ouvre largement les portes de futurs développements dans les autres ustensiles et accessoires de cuisine.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?