AccueilEconomie"Se transformer pour rebondir"

"Se transformer pour rebondir"

Marie-Josée Bernard, professeur à EMLyon, livre les clés de la réussite du rebond
© : DR - Marie-Josée Bernard veut créer des lieux dédiés pour les dirigeants en échec afin qu'ils partagent leur expérience

Economie Publié le ,

Lire aussi

http://le-tout-lyon.fr/60-000-rebonds-soutient-les-dirigeants-6006.html


http://le-tout-lyon.fr/-parler-de-ses-echecs-plutot-que-de-ses-reussites-6005.html


http://le-tout-lyon.fr/qu-en-pense-le-banquier-6004.html


http://le-tout-lyon.fr/christian-barqui-un-boulimique-de-projets-6003.html

http://le-tout-lyon.fr/rebondir-pas-si-simple-pour-le-dirigeant-6001.html


Comment est vécu l'échec entrepreneurial en France ?


Comme dans le reste du monde, on constate aujourd'hui un engouement sur ce thème. La problématique a le vent en poupe pour des bonnes et pour des mauvaises raisons. Il y a beaucoup d'hypocrisie car il reste difficile de parler de l'échec sans être forcément mis dans une case. Encore aujourd'hui, un trou dans le CV est mal vu. C'est suspect. Tant mieux si on en parle et que des réflexions sont engagées sur le sujet mais il faut faire attention à la place qu'on lui donne. L'échec fait partie du vivant, tous à un moment donné, dans tous les domaines, nous avons connu l'échec. L'analyse porte sur la façon de réagir à cet échec. Il anéantit certains quand il en dynamise d'autres. Selon le projet initial, le niveau d'impact diffère.

Est-il possible de transformer l'échec en opportunité ?


La conjoncture ne favorise pas le rebond. Les acteurs institutionnels ne sont pas toujours dans la compréhension de l'échec. Cela dit, le dirigeant doit se pencher sur sa propre responsabilité. A-t-il écouté son marché, ses clients, son environnement ? Il semble plus facile d'attribuer l'échec à des causes externes. Les dirigeants peuvent manquer de discernement. Sont-ils prêts à changer leurs méthodes de fonctionnement ? A se remettre en cause ? A se transformer ? Il y a plusieurs manières d'échouer et plusieurs manières de rebondir si on sort du déni, en étant capable d'affronter la réalité dans toutes ses dimensions psychologiques, émotionnelles, personnelles et professionnelles. Le rebond se reconstruit dans une démarche par étapes.

Quelles sont les clés d'un rebond réussi ?


Le dirigeant doit d'abord encaisser le choc. Une nouvelle génération de chefs d'entreprise accepte plus facilement aujourd'hui d'en parler et surtout de se faire aider. Une histoire racontée et partagée prend du sens et peut être transformée en autre chose. L'important pour réussir dans un nouveau projet est de modifier profondément sa façon de faire et surtout d'être vigilent pour conserver une nouvelle manière de fonctionner dans la durée. Ceci exige un effort permanent et beaucoup d'énergies. S'entourer fait partie des fondamentaux. Bref, le dirigeant doit complètement se transformer. Une démarche difficile. Peu sont capables de le faire.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?